Le vocabulaire des mathématiques expliqué par l'étymologie

Algèbre

 

Étymologie :

Le mot «algèbre» viendrait de l'arabe «al djabr» qui signifie littéralement « la restauration », dans le sens de la refonte de ce qui a été cassé. Le mot est utilisé pour désigner la science du guérisseur.

 

L'algèbre signifie donc simplement le fait d'équilibrer une équation, du moins dans sa partie classique.


Tangente

 

Origine du mot  :

"Tangente" vient du mot latin tangere  qui veut dire "toucher ", car il désigne une droite qui touche, en un de ses points, une courbe.

 


Perpendiculaire

 

Le mot « perpendiculaire » vient du latin « perpendicularis », qui désigne ce qui est relatif au « fil à plomb ».

 

 

 

 

 

 

 


Parallèle

 

Étymologie  :

Se dit d'une droite qui est en tous points sur cette droite à égale distance d'une autre droite ou d'une surface. Le mot vient du grec ancien παράλληλος , dérivé de παρά ("à côté de") et de άλληλος, ("l'un et l'autre"), qui a donné "parallelus" en latin.

Les rails d'un chemin de fer, par exemple, doivent être parfaitement parallèles pour que le train ne déraille pas.


Équation

 

Étymologie :

 Le mot « équation » vient du latin «aequatio», qui désigne ce qui est relatif à l' «égalisation». Il y a un équilibre entre les deux membres de l'équation.

 


Pi

 

Étymologie  : C'est la 16e lettre de l'alphabet grec. La plus ancienne valeur de pi provient d'une tablette babylonienne datée de 2000 avant J-C. Le premier mathématicien à utiliser la lettre π est William Oughtred en 1631, désignant le périmètre d’un cercle par cette lettre, car c'est la première lettre du mot grec περίμετρος (périmètre). Mais c'est William Jones qui l'utilisa pour la première fois pour désigner le rapport du périmètre au diamètre en 1706. Le fils de William Jones était un historien des langues ; c'est lui qui a parlé pour la première fois de la langue indo-européenne.