1 - De l'Olympe à l'olympisme

http://www.reocities.com
http://www.reocities.com

Étude de la langue

Lecture

Expression écrite

-le domaine indo-européen, notion de langue romane.

-alphabet, prononciation du latin

-la notion de déclinaison

-lexique minimal utile à la description

-les nombres de 1 à 1000

-étymologie : les noms des dieux et des mois

-textes documentaires : J. F. Gardner, Mythes romains ; B. Lançon, Les Romains

-Pages 2, 14 & 26 du manuel Latin 5e Hatier.

-Cicéron, De la nature des dieux

-Les amours de Jupiter : extraits d'Hygin et d'Ovide

-Se présenter en latin : dialogues conçus par le professeur, complétés par l'élève selon ses caractéristiques

-Imaginer deux conversations en latin (avec un voisin), à partir d'une liste de mots et expressions.

Expression orale

Culture littéraire

Culture humaniste, HDA

-lire un texte en respectant la prononciation

-récitation des dialogues composés en latin

-présentation personnelle en latin

-

-représentations des dieux primordiaux et de la génération de l'Olympe (dans l'art pictural et la céramique)


Période 1 : De l'Olympe à l'olympisme

 

Thèmes du programme

Vie privée et vie publique

- Famille, filiation, place des femmes, âges de la vie

- La religion romaine, divinités, rites et fêtes ; figures grecques et figures romaines de divinités

- Théâtre, jeux et loisirs publics

Le monde méditerranéen antique

 - Alliances et conflits entre cités dans le monde antique 

·       - Puissances terrestres et puissances maritimes dans le monde antique

 

Séance 1 – Quis latine loquebatur ? Qui parlait latin ? (voir pages 13 & 14)

 

À l'origine, les habitants du Latium (région autour de Rome). Ce peuple serait arrivé en Italie vers -1200 (voir les aventures d'Énée, légendaires : non attestées). Ce territoire était bordé à l'ouest par la mer Tyrrhénienne, à l'est par le mont Apennin, au nord par le fleuve Tibre.

Ensuite, tous les peuples d'Italie parlèrent latin : comme les Sabins, les Volsques, les Ombriens (citez-en trois : voir 2e de couverture).

Enfin le latin a remplacé les langues parlées dans certains pays d’Europe, mais au Moyen Âge ces langues ont évolué, comme les langues romanes : le portugais, le français, l’espagnol, l’italien et le roumain.

N'oublions pas toutefois que tous ces peuples, Latins, Germains, Étrusques, Celtes, etc., ont pour ancêtres communs les Indo-Européens, qui parlaient une langue commune il y a 5000 ans !

Les preuves ? Le nom « mère » se dit en Inde matar, en Grèce μητηρ et les Latins utilisaient le nom mater. De plus, la société était divisée en 3 parties chez tous les peuples indo-européens : les prêtres (sacerdotes), les guerriers (bellatores) et les cultivateurs (laboratores).

 

Voici l’ensemble des territoires conquis par les Romains, vers l'an 300. Dans tous ces territoires, la langue officielle était bien le latin ! Colorie ce territoire puis place la cité d'Olympie.

 

Sources illustrations :

123rf.fr

arretetonchar.fr

Sitographie pour t'aider à trouver les réponses à la question « Quis latine loquebatur ? »

www.larousse.fr/encyclopedie/divers/latin/187134

www.larousse.fr/encyclopedie/divers/indo-européen/60987

www.larousse.fr/encyclopedie/autre-region/Latium/128963

 

Séance 2 - Latine loquamur ! Parlons latin !

 

Pour commencer, voici des prénoms romains, qui pourront être intégrés à tes dialogues en latin :

*Prénoms masculins : Appius, Aulus, Caius, Publius, Quintus, Marcus, Cnaeus, Decimus, Mamercus, Tiberius, Spurius, Servius, Numerius, Titus, Vibius, Manius, Lucius, Secundus, Octavius, Septimus, Sextus.

*Prénoms féminins : Terentia, Tullia, Annia, Antonia, Metella, Livia, Claudia, Aemilia, Atia, Gratia, Fabia, Caecilia, Cornelia, Pompeia, Horatia, Vergilia, Sertoria, Servilia, Tarpeia, Sextia, Octavia, Maria, Lucretia, Lucilia, Flavia, Hostilia.

*Surnoms, pour éviter les homonymies (manuel p. 26) :

………………………………………………………………………………………………………………………...

 

I. Présentons-nous : faites à l'oral des phrases à partir des éléments suivants

Bonjour ! (à une personne) Salve !

Bonjour ! (à plusieurs) Salvete !

Au revoir ! (à une personne) Vale !

Au revoir ! (à plusieurs) Valete !

Le professeur (homme) ludi magister (pluriel magistri) / grammaticus (pl. grammatici)

(femme) ludi magistra (pluriel magistrae) / grammatica (pl. grammaticae)

L'élève (garçon) discipulus (pl. discipuli)

(fille) discipula (pl. discipulae)

Le garçon, l'enfant puer (pl. pueri)

La fille puella (pl. puellae)

Le voisin, la voisine vicinus, vicina

À l'école in schola

À la maison domi

Ecce… Voici…

Appellor/Nominor… Je m’appelle…

Tibi nomen est… Tu as pour nom…

 

II. Dialogue entre les élèves et le professeur : lisez avec le professeur, puis complétez la traduction

Magister : Salvete, pueri et puellae ! Bonjour, jeunes gens !

Discipuli : Salve, ludi magister ! Bonjour, professeur !

Mag. : Quot hodie estis ? Combien êtes-vous aujourd’hui ?

Disc. : ……………… discipuli sumus. Nous sommes ……. élèves.

Mag. : Quis sum ? Qui suis-je ?

Disc. : Ludi magister es. Tu es le professeur.

Mag. : Ubi estis ? Où êtes-vous ?

Disc. : In schola sumus. Nous sommes à l’école.

Mag. : Quid agitis ? Que faites-vous ?

Disc. : Magistrum audimus et sententias iteramus !

Nous écoutons le professeur et répétons des phrases !

III. Questions d'usage

Comment t'appelles-tu ? Quod nomen tibi est ?

Je m'appelle… Mihi nomen est…

Comment s'appelle ton voisin ? Quod nomen vicino est ?

Comment s'appelle ta voisine ? Quod nomen vicinae est ?

Il/elle s'appelle… Ei nomen est…

Comment vas-tu ? Ut vales ?

Bien / Très bien Bene / Optime (valeo)

Pas très bien (je suis malade) Non ita bene (aeger / aegra sum)

Je suis fatigué / fatiguée Fessus / fessa sum

Très mal Pessime

Et toi ? Et tibi ?

Merci / S'il te plaît Gratias ago / Quaeso

Maintenant, à présent Nunc

Aujourd’hui Hodie

 

Sur Internet (https://pt.slideshare.net/gloriagarciablay/expresiones-bsicas-latinas) : essaie de traduire les mini-dialogues du latin au français.

 

IV. Comment prononcer le latin ?

Il faut prononcer toutes les lettres, mais quelques-unes ont une prononciation différente :

Lettre latine

Se prononce

Exemples

être / esse
avoir / habere
se porter / valere

e

u

y

c

g

j

qu

s

t

v

[é]

[ou]

[u]

[k]

[gu]

[iy]

[kw]

[ss]

[tt]

[w]

puer [pouér], l'enfant

puella [pouéla], la fillette

Olympus [Olumpouss], l'Olympe

discipulus [diskipoulous], l'élève

magister [maguistér], le maître

jam [iyam], déjà

quod [kwod], que / parce que / quel 

formosa [formossa], belle

laetitia [laéttittia], la joie

vici [wiki], j'ai vaincu

 

sum

es

est

sumus

estis

sunt

 

habeo

habes

habet

habemus

habetis

habent

 

valeo

vales

valet

valemus

valetis

valent

 

V. Traduis deux des dialogues suivants, puis construis-en un avec ton/ta voisin(e). N’oublie pas d’inscrire dans la marge les prénoms latins des locuteurs.

 

Dialogus brevis inter duos (duas) discipulos (discipulas)

…………………………………………………………………………………………

 

-Salve, vicine ! Quod nomen tibi est ?

-Salve, mihi nomen Appius Paulus est, et tibi ?

-Mihi nomen est Kaeso Amflexus.

-Ut vales, hodie ?

-Paulum fessus sum, et tibi ?

-Bene ! Vale ! Bien !

 

Tiberius -Salve, vicine, ut vales ?

Appius Paulus -Salve, Tiberi ! Optime valeo ! Et tibi ?

Tiberius -Bene, gratias ago ! Quod nomen vicinae tuae est ?

Septimus -Ei nomen est Attia Bruta. Et tibi, quod nomen vicino tuo est ?

Tiberius -Ei nomen est Appius Paulus. Vale, Septime !

Septimus -Vale, Tiberi !

 

Julia -Salvete, puellae !

Livia -Salve, ut vales ?

Julia -Bene ! O Metella, formosa es !

Metella -Gratias ago ! Ubi sumus ?

Livia -Sumus in collegio.

Metella -Bene, nunc magistrum ergo audiamus !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Contrôle du 8 septembre

 

Lettre latine

Se prononce

bonus
être / esse
bonus
avoir / habere

e

u

y

c

g

j

qu

s

t

v

[ ]

1 sg

2 sg

3 sg

 

1 pl

2 pl

3 pl

1 sg

2 sg

3 sg

 

1 pl

2 pl

3 pl

 

Séance 3 - Scribe cum vicino / vicina dialogum brevem !

 

Pose oralement trois questions à ton voisin, à l'aide du vocabulaire suivant :

beau pulcher, pulchra (pl. pulchri, ae)

bleu caeruleus, a (pl. caerulei, ae)

blond flavus, flava (pl. flavi, ae)

brun fuscus, fusca (pl. fusci, ae)

châtains spadices

chauve capite calvo (ne s'accorde pas)

cher voisin(e) vicine, vicina

comment est ? comment sont ? quomodo est ? quomodo sunt ?

de taille moyenne media statura (ne s'accorde pas)

eau aqua (pl. aquae)

enrobé crassus, a

est-ce que ? -ne ? À la fin du 1er mot

et et ou –que (puer et puella = puer puellaque)

grand(e) / petit(e) magnus, magna / parvus, parva

gris pullus (pl. pulli, ae)

les cheveux, les yeux capilli, oculi

mince gracilis, gracilis (pl. graciles, es)

ne…pas non

noir niger, nigra (pl. nigri, ae)

oui / non ita est / minime

qu'est-ce que tu aimes ? quid amas ?

qui ? (pour un garçon / pour une fille) quis / quae

rouge ruber, rubra, rubrum (pl. rubri, ae)

roux rufus, rufa (pl. rufi, ae)

tes, mes, ses tui, mei (masc. pl.), ejus (= « d'elle » ou « de lui »)

vert viridis, is (pl. virides, es)

 

Exercice : regarde l'illustration et réponds correctement aux propositions

1°Mediane statura est ? Minime, parvus est !

 

2°Flavine capilli ejus sunt ? Minime, ejus capilli fusci sunt.

 

3°Crassusne est ? Minime, gracilis est.

 

4°Quis est ? canis / magister / discipulus / vicinus / capillus / aqua / puer

 

5°Quod nomen ei est ? Ei nomen est Parvus Nicolas..

 

6°Rubrane ejus tunica est ? Minime, tunica ejus caerulea est.

 

7°Vestisne ejus fusca est ? Minime, ejus vestis rubra est.

 

8°Quid facere amat ? In aqua saltare aut ambulare amat ! Il aime sauter ou marcher dans l’eau !

 

Ce que j'ai appris sur le latin aujourd'hui

*L’ordre des mots : le verbe principal est toujours placé à la fin ; l'ordre est plus souple.

*Les marques de genre et de nombre : noms et adj. s'accordent en genre et en nombre > beatae sumus, nous sommes heureuses

*Les marques de fonction grammaticale : elles changent à la fin du mot (exemple : sujet : puell-a / COD : puell-am)

*L’article : il n'y en a pas > discipulus legit : l'élève / un élève lit.

*Le pronom personnel sujet « je », « tu », « il », etc. : il n'est pas obligatoire ! > Legit : elle / il lit

*Les accents de prononciation : il n'y en a pas

 

 

Séance 4 – Découvrir Jupiter et les dieux des Romains

 

Tu peux trouver les réponses en t’appuyant sur le contenu :

-du manuel (séquence consacrée aux dieux) ;

-du site mythologica.free.fr (articles « Jupiter », « Saturne », « Ouranos », « Gaïa »).

 

Avant Jupiter, l’âge d’or

L’âge d’or, pour les poètes de l’Antiquité, est cette époque où Saturne / Cronos, et non pas son fils Jupiter / Zeus, était le dieu principal. L’âge d’or est celui qui suit immédiatement la création de l’homme ; c’est un temps d’innocence, de justice et de bonheur. À cette race d'or succèdent celles d’argent, de bronze et de fer (la nôtre). Saturne / Cronos règne paisiblement sur le monde, tandis que les hommes de l'âge d'or se contentent des bienfaits d’une nature généreuse. Mais un jour Saturne fut précipité dans le Tartare .

 

Pourquoi Saturne fut-il précipité dans le Tartare ?

Fils d’Ouranos et de Gaïa, le Titan Saturne (Cronos de son nom grec) épousa sa sœur Rhéa ; ils eurent pour enfants la plupart des dieux que nous connaissons. Mais Saturne savait qu’un de ses enfants le supplanterait. Ainsi il dévorait tous ses enfants [Neptune, Junon, Cérès, Vesta, Pluton] à leur naissance. Rhéa parvint à dissimuler Jupiter (Saturne avala un caillou à la place), qui forcera plus tard son père à recracher ses frères et sœurs. À la suite d’une guerre entre les Titans et les nouveaux dieux, Jupiter, vainqueur, enfermera son père dans les Enfers.

 

 

Séance 5 - L'arbre généalogique des principaux dieux (voir aussi manuel)

 

Complète cet arbre généalogique : il manque des noms de déesses et d’enfants de Jupiter et Junon !

 

CHAOS

 

__________________________

Gaia – Tartare – Érèbe – Nyx – Éros

 

divinités marines Ouranos (Ciel)

 

Cronos – Rhéa Cyclopes Hécatonchires Titan Japet - Asia

 

 

Junon – Jupiter Neptune Pluton Cérès Vesta Prométhée, Atlas, Ménoetios, Épiméthée

-Mars, Hébé (domestique des dieux), Ilythyie (déesse de l’accouchement), Vulcain

 


            -Métis (la Prudence) ► Minerve (Athéna)

-Thémis (la Justice) ► les Heures, les Moires / les Parques (le Destin) -Dioné ►Vénus (Aphrodite)

-Eurynomé (déesse marine) ► les 3 Charites (divinités de la Beauté)

-Mnémosyné (la Mémoire) ► les 9 Muses (divinités des Arts) -Léto ► Apollon, Diane (Artémis)

-Cérès ► Proserpine (Perséphone) -Sémélé ► Bacchus (Dionysos)

-Maia ► Mercure (Hermès)

 

Trouve sur un site Internet la référence précise de cette œuvre d’art : Bas-relief représentant la ruse de Rhéa (Musées du Capitole).

Que représente-t-elle ? Zeus remplacé par une pierre enveloppée de langes.

 

Describe imaginem :

 

Rhea lapidem involutam pro filio Saturno dat.

 

Servare filium vult.

 

Ei nomen est Saturnus et ei nomen est Rhea.

 

Rhea est media statura et Saturnus est magnus.

 

 

Séance 5 – Recherches documentaires : préparation des onze groupes

 

Plan à suivre :

-Page de titre avec le nom grec et illustration légendée ;

-1) La naissance ;

-2) Les attributs et fonctions ; un lieu où l’on célébrait son culte ;

-3) Une anecdote célèbre illustrée par une œuvre d’art ;

 

-Sources documentaires (par exemple, article « Vénus » de wikipedia.org).

 

Séance 6 - Cruciata verba : mots croisés

 

Horizontalement
4. : à toi
5. : est-ce que… ?
6. : à moi
9. : qu'aimes-tu ? (2 mots collés)
11. : non
14. : taille

Verticalement
1. : yeux
2. : voisine
3. : bleu
7. : grand
8. : mihi ...... est
10. : eau
12. : comment ?
13. : j'ai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance 7 - Les principaux dieux, chez les Grecs et les Romains

 

Les Grecs et les Romains n’honoraient pas « à égalité » les dieux. Il existait bien d’autres divinités que nos célèbres Olympiens ! Par exemple, dans certaines cités du Péloponnèse ou de Sicile, on mettait à l’honneur respectivement Héraclès et Orphée.

 

Noms latins / français

Noms grecs

Ils se présentent (lis le texte p. 30)

Illustration, autres attributs

Apollo /

Apollon

Ἀπόλλων

…………..

Lucis auctor et artium magister sum ! Je suis le créateur de lumière et le maître des ……... !

Beauté, lyre

, soleil, muses

 

Diana /

Diane

Ἄρτεμις

…………...

Venatui praesum ! Meum animal cerva est. Je préside à la chasse ! Mon animal est la ………... !

L e……………….

 

 

 

Juno /

Junon

 

Ἥρα

………..

Conjux Jovis sum ! Je suis l'épouse de Jupiter !

Le paon, le mariag e.

 

Jupiter /

Jupiter

 

Ζεύς

………….

Caelum et terram rego ! Je gouverne le ……... et …. ………..

L’éclair, l’aigle.

Mars /

Mars

Ἄρης

………..

Bello et armis praesideo ! Je préside à la …………. et aux armes !

Le casque, la lance, la cuirasse.

Mercurius /

Mercure

 

Ἑρμῆς

………….

Appellor « interpres Jovis » ! On m’appelle « interprète de Jupiter » !

Le pétase (chapeau) ; le ……………. (bâton aux serpents) ; les sandales ailées.

Minerva /

Minerve

 

Ἀθηνᾶ

………….

Belli et pacis artibus praesum ! Je préside aux techniques de guerre et de la paix.

La chouette, l'olivier, le casque, la lance et la tête de Méduse.

Neptunus /

Neptune /

Ποσειδῶν

………...

 

Mari impero ! Je commande sur …. ……… .

Le …………..

 

 

Pluto /

Pluton

ʽΑιδης

………...

Inferis impero !Je ……………….. …….. enfers.

Le sceptre et Cerbère

 

 

Proserpina /

Proserpine

 

Περσεφόνη

……………

Mater agriculturae dea est !

Ma ……….. est déesse de l'…………………….

Le serpent

 

 

Venus /

Vénus

Ἀφροδίτη

…………..

Formosissima dearum sum ! Je suis la plus ………………. ……… ……………………… !

Le coquillage, le miroir et le ceste.

 

Vulcanus /

Vulcain

Ἥφαιστος

…………..

Faber deorum sum ! Je suis le forgeron des …………. !

La ………….

 

 

 

Un peu de grec ! 

 

Devant l’initiale d’un nom grec commençant par une voyelle, on met le signe …. quand elle ne porte pas d’aspiration (le « h »), un signe …. quand elle la porte.

 

 

 

Essaie d’écrire ton prénom à l’aide des caractères de l’alphabet grec : ………………………. .

 

 

Séance 8 - Interrogation de vocabulaire ; recherches documentaires (II)

 


  

Horizontalement

2. : à lui/elle

3. : blonde

6. : je m'appelle

8. : comment ? (2)

10. : la tunique

Verticalement

1. : les cheveux

4. : voisin

5. : merci (gratias ____₎

7. : le nom

9. : comment ? (1)

Appellor …………………………………………………….. Mea divisio est …………………………………………..

 

 


Séance 9 - Aux origines du sport moderne : Olympie

 

 

1° Où est situé précisément le mont Olympe, résidence des dieux ?

 

 

2° Où se trouve précisément le sanctuaire d’Olympie ?

 

 

3° Est-ce au pied du mont Olympe ou à Olympie que furent célébrés la première fois les Jeux Olympiques ?

 

 

4° S'agit-il d'une cité, d'un village, d'une montagne ou d'un sanctuaire ?

 

 

5° Quel rapport peux-tu établir entre ces deux célèbres lieux de la Grèce antique ?

 

 

6° Quel dieu et quel héros étaient à l'honneur à Olympie ?

 

 

7° D'après la légende, qui inaugura les Jeux Olympiques ?

Légende la plus ancienne

C’est sur le site d'Olympie même, que les dieux olympiens inaugurèrent les jeux : selon une croyance des Grecs, c'est Zeus, qui vainquit Cronos à la lutte, tandis qu’Apollon l’emportait sur Arès au pugilat et sur Hermès à la course.

Légendes plus récentes

a) Pélops,

 

 

 

b) Quelques générations plus tard, Héraclès

 

 

 

 

 

8° Conclusion

C'est donc autour des cultes rendus aux ....…............. (Zeus, Poséidon) ou des ………... divinisés (Héraclès, Pélops et son épouse Hippodamie) qu'ont pris forme les concours athlétiques. Ce qu'on célébrait avant tout, c'est l'idéal agonistique grec, à travers une émulation constante et une volonté de dépassement de soi.

 

 

Sources illustration et documentation : wikipedia.org (Mont Olympe) / mythologica.fr / larousse.fr (Olympie).

Commente cette illustration : ...........................................................................................................….............…...............................................................................................................................…................…...

 

Séance 9 (corrigé) - Aux origines du sport moderne : Olympie

 

1° Où est situé précisément le mont Olympe, résidence des dieux ? La plus haute montagne de Grèce (2917 m) est située au nord-est, entre la Thessalie et la Macédoine. Son sommet est souvent enneigé et caché par les nuages.

 

2° Où se trouve précisément le sanctuaire d’Olympie ? Olympie est en Élide, région de la partie méridionale de la Grèce, appelée Péloponnèse. Ce sanctuaire se trouve au bas des pentes du mont Cronion (« Fils de Cronos »).

 

3° Est-ce au pied du mont Olympe ou à Olympie que furent célébrés la première fois les Jeux Olympiques ? Les premiers Jeux Olympiques historiques furent célébrés en 776 avant notre ère à Olympie, sanctuaire d’Élis.

 

4° S'agit-il d'une cité, d'un village, d'une montagne ou d'un sanctuaire ? Il s'agit d'un sanctuaire car l'événement avait un caractère religieux : les athlètes se purifiaient à une fontaine avant de pénétrer dans le sanctuaire.

 

5° Quel rapport peux-tu établir entre ces deux célèbres lieux de la Grèce antique ?

Vers -1100, les habitants de la région (les Pisates, puis les Éléens, venus du continent) établirent le culte de Zeus dans un sanctuaire qui emprunta son nom au mont Olympe, résidence des dieux située en Thessalie. Les Anciens voyaient dans le sanctuaire d’Olympie le lieu de la victoire de Zeus contre Cronos.

 

6° Quel dieu et quel héros étaient à l'honneur à Olympie ?

Zeus et Héraclès, un des fondateurs légendaires.

 

7° D'après la légende, qui inaugura les Jeux Olympiques ?

Légende la plus ancienne

C’est sur le site d'Olympie même, que les dieux olympiens inaugurèrent les jeux : selon une croyance des Grecs, c'est Zeus, qui vainquit Cronos à la lutte, tandis qu’Apollon l’emportait sur Arès au pugilat et sur Hermès à la course.

Légendes plus récentes

a) Pélops, le vainqueur le plus célèbre de la région, se fit aider par Poséidon pour l'emporter et ainsi reçut le trône d'une cité voisine, Pisa, qui annexa le sanctuaire d'Olympie. Pélops gagna ainsi la main d'Hippodamie, en gagnant une course contre le père de la jeune femme.

 

b) Quelques générations plus tard, Héraclès s'empare d'Élis en détrônant Augias et, pour remercier Zeus, restaure les concours sportifs et les place sous la protection de l’Olympien.

 

8° Conclusion

C'est donc autour des cultes rendus aux dieux (Zeus, Poséidon) ou des héros divinisés (Héraclès, Pélops et son épouse Hippodamie) qu'ont pris forme les concours athlétiques. Ce qu'on célébrait avant tout, c'est l'idéal agonistique grec, à travers une émulation constante et une volonté de dépassement de soi.

 

Source illustration : mythologica.fr

 

 

Séances 10 et 11 – Recherches documentaires (panneaux et documents de présentation)

 

Séance 12 - Les fonctions grammaticales et les terminaisons

Comprendre le système de la déclinaison en latin : en latin, les mots variables changent de terminaison selon leur fonction grammaticale (sujet, COD, complément du nom, etc.). L’utilisation des ……………………… est donc moins fréquente en latin qu’en français (Lupus Romuli agnum videt → Le loup voit l’agneau de Romulus).

 

Rappel des fonctions en français : comment les identifier ?

sujet : qui fait quoi ? > Le chat mange.

 

attribut du sujet : verbe d'état / il, elle est quoi ? > Le chat paraît gourmand.

 

apostrophe : qd on appelle quelqu'un > Arthur, viens ici !

 

COD : Arthur mange des carottes > il mange quoi ? > ce qui subit l'action.

 

complément du nom : nom + de qui/quoi ? > J'appelle la mère d'une amie.

 

COI : à qui, quoi? de qui, de quoi ? après un verbe > J'ai parlé à / de mon voisin.

 

CC : où ? comment ? quand ? pourquoi ? Etc. > Je suis allée à Paris, hier.

 

C. d'agent : par qui ? > La souris est mangée par le chat.

 

Les 6 "cas" du latin

Les cas sont les 6 formes du nom qui correspondent aux différentes fonctions du français. Un rappel : déterminants, adjectifs qualificatifs et noms se déclinent en latin.

 

Fonctions en français

SG

Cas latins

PL

Exemples

Sujet / attribut du sujet / apposition au sujet

cerva

nominatif

cervae

Cerva in silva vivit :

La biche vit dans la forêt.

Apostrophe

cerva

vocatif

cervae

O cerva, Dianae animal :

O biche, animal de Diane.

COD / GN commençant par une préposition demandant l'accusatif.

cervam

accusatif

cervas

Cum amica ad scholam eo : je vais à l'école avec une amie.

Complément du nom

cervae

génitif

cervarum

Attia vicinae librum legit : Attia lit le livre de sa voisine.

COI

cervae

datif

cervis

Herbam cervae dat : il donne de l'herbe à la biche.

CC moyen, manière, accompagnement / complément d'agent

cerva

ablatif

cervis

Cum amica ad scholam eo : je vais à l'école avec une amie.

 

Astuce d'apprentissage de l'ordre des cas : «Nous vous accueillons généreusement dans l'abbaye» → NVAGDA

EXERCITATIO

a) In terra deus nullus est : Sur la terre, il n'y a aucun dieu.

fonction du groupe souligné : cas :

b) Deae nomen Minerva datum est : Le nom « Minerve » fut donné à la déesse.

fonction du groupe souligné : cas :

c) Cum cerva Diana saepe videtur : On voit souvent Diane avec une biche.

fonction du groupe souligné : cas :

d) Terram deae fugierant : Les déesses avaient fui la terre.

fonction du groupe souligné : cas :

Compétence : Analyser les propriétés d’un ou plusieurs éléments linguistiques en les référant au système de la langue et en les comparant au système d’une autre langue.

 

Séance 13 - Exercice sur les fonctions du français

 

1. Indiquer la fonction d'un mot (ou d'un groupe), c'est...

désigner sa classe grammaticale

indiquer sa place dans la phrase

préciser son rôle dans la phrase ou un groupe

 

2. Quelle est la fonction de chaque mot ou groupe souligné ?

a. Sur la terre, il ne se trouve aucun Dieu.

b. La déesse s'appelle Minerve.

c. Diane a été aperçue aux côtés d'une biche.

d. Il ne connaît pas le nom de son maître.

 

3. Indique les 6 cas latins en donnant leur nom dans l'ordre :

 

4. Complète cette liste de terminaisons de la 1ère déclinaison :

a - … - am – ae - … - a // … - ae - … - arum - … - is

 

5. Que disent-ils ? Indique aussi la fonction et le cas des noms soulignés.

Salvete !

Cerva sum, animal Dianae

Tacete ! Mea  filia dormit.


Venustissima dearum

non sum, sed venationi et

Lunae impero ! Quattuor

sagittas habeo !

 

 

 

 

 

 

 

 

taceo, es, tacere : se taire (ici, à l'impératif) venustissimus, a, um : le + beau

meus, a, meum : mon, ma venatio, onis, f : la chasse

dormio, is, ire : dormir impero, as, are : présider à (+ datif)

sagitta, ae, f : la flèche sed : mais

dea, ae, f : la déesse habeo, es, ere : avoir

 

Séances 13 – Contrôle sur les dieux et leurs attributs

 

Les dieux romains. Associe les noms latins des dieux aux noms grecs correspondants et à la phrase latine qui les définit.

 

Noms latins Noms grecs Phrase qui définit le dieu / la déesse

 

Neptunus ◊ ◊ Héra ◊ ◊ Formosissima dearum est !

Jupiter ◊ ◊ Hermès ◊ ◊ Conjunx Jovis est.

Venus ◊ ◊ Perséphone ◊ ◊ Rex inferorum est.

Diana ◊ ◊ Poséidon ◊ ◊ Venatui praeest.

Pluto ◊ ◊ Artémis ◊ ◊ Deorum et dearum nuntius est.

Juno ◊ ◊ Zeus ◊ ◊ Mater agriculturae dea est.

Proserpina ◊ ◊ Aphrodite ◊ ◊ Dominus Olympi est.

Mercurius ◊ ◊ Hadès ◊ ◊ Mari imperat.

 

Séance 14 - Contrôle de rattrapage (pendant la correction du précédent contrôle)

 

Julia Laeta magna est. Traduction : Julia Laeta …………………………………………...

Fonction + cas ? …………… / ………….

 

Num Luciliae tunicam amas ? Traduction : …………… ………………………………………….

Fonction + cas ? ……………/ ………….

 

In schola Liviae, tantum puellae sunt. Traduction : ………………………………………………………..

Fonction + cas ? …………… / ………….

 

Vocabulaire

amo, as, amare, amavi, amatum : aimer num : est-ce que … ? tunica, ae, f : tunique, maillot, chemise

magnus, a, um : grande schola, ae, f : école puella, ae, f : jeune fille

tantum : seulement

 

 

Séance 14 - Contrôle de rattrapage (pendant la correction du précédent contrôle)

 

Julia Laeta magna est. Traduction : Julia Laeta …………………………………………...

Fonction + cas ? …………… / ………….

 

Num Luciliae tunicam amas ? Traduction : …………… ………………………………………….

Fonction + cas ? ……………/ ………….

 

In schola Liviae, tantum puellae sunt. Traduction : ………………………………………………………..

Fonction + cas ? …………… / ………….

 

Vocabulaire

amo, as, amare, amavi, amatum : aimer num : est-ce que … ? tunica, ae, f : tunique, maillot, chemise

magnus, a, um : grande schola, ae, f : école puella, ae, f : jeune fille

tantum : seulement

 

 

 

 

Athéna /Minerve → Eléana et Emilia Hermès /Mercure → Emma et Maude

Aphrodite / Vénus → Maelan et Nino Dionysos / Bacchus → Benjamin et Romain

Muses → Anna et Luka Artémis /Diane → Pierre et Clémence

Charites / Grâces → Cécile et Rachel Vulcain / Héphaïstos → Nicolas et Lili

Prométhée → Tim et Mathis Hestia / Vesta → Anaïs et Sarah

Méthis Jeanne et Hugo