6 - La poésie amoureuse à Rome

Ariane par Bergeret (culture.gouv.fr)
Ariane par Bergeret (culture.gouv.fr)

Étude de la langue

Lecture

Expression écrite

-révision des bases grammaticales (leçons 1 à 9 de la méthode en ligne du site lelatiniste.net)

-champ lexical de l'amour

-conjugaison : présent et parfait de l'indicatif (voix active et passive)

-révision : les interjections

-compétences du traducteur : respect des phases (recherche de vocabulaire, distinction des gallicismes et des latinismes, adaptation de la phrase latine à la prosodie latine).

-extraits d'Hygin et des Métamorphoses d'Ovide

 

- larges extraits du poème 64 de Catulle

 

-lecture documentaire : la construction d'un poème élégiaque

 

 

 

-Composition à deux d'un distique élégiaque intégrable au poème 64 de Catulle

Expression orale

Culture littéraire

Culture humaniste, HDA

-Récitation d'un extrait du poème 64 + d'un distique élégiaque composé par l'élève.

-biographies des poètes lyriques les plus célèbres à Rome :Catulle, Virgile, Horace, Tibulle et Properce.

-réviser la chronologie des périodes royale et républicaine

 

-définition et construction des poèmes élégiaques (notion de distique élégiaque)

 

-Ariane et Thésée : survivance du mythe dans des œuvres artistiques de nature et d'époque différentes, ainsi que dans la langue française ("dédale", "labyrinthe")

Le début du poème 64 de Catulle

L'édition utilisée est celle des Belles Lettres (Classiques en poche, collection dirigée par Hélène Monsacré).


Lien vers l'intégralité du poème 64

vers 132 : analyse la forme verbale "avectam" (NATURE, CAS, GENRE, NOMBRE)

vers 134 : analyse la forme verbale "discedens" (NATURE, CAS, GENRE, NOMBRE)

vers 134 : analyse la forme verbale "neglecto" (NATURE, CAS, GENRE, NOMBRE)

vers 267 : analyse la forme verbale "spectando" (NATURE, CAS, GENRE, NOMBRE)

Vers 132-135 :

Sicine me patriis avectam, perfide, ab aris  
perfide, deserto liquisti in litore, Theseu ?   
sicine discedens neglecto numine divum,    
immemor a ! [...]                                                         

Ainsi donc, perfide, perfide Thésée, après m'avoir ravie aux autels de mon père, tu m'as laissée sur cette plage déserte ? Ainsi donc, au mépris de la puissance des dieux, tu t'éloignes, plein d'ingratitude, hélas !



Vers 267-268 :

Quae postquam cupide spectando Thessala pubes

expleta est, sanctis coepit decedere divis.


Après avoir longtemps apprécié le spectacle, la jeunesse thessalienne céda la place aux dieux saints.