2- Cicéron, acteur et témoin d'une République moribonde

Période 2 – Cicéron, témoin et acteur de la république moribonde

 

Séance 1 – Fin du portrait de Cicéron

 

a) QCM « Biographie de César »

 

1- Le vrai nom de Jules César est :

Caius Julius Caesar

Caius Caesar Brutus

Julius Caesaris Pontifex

 

2- Il venait d'une famille :

romaine

grecque

patricienne

 

3- Le collègue de César et Pompée au sein du triumvirat :

Crassus

Brutus

Cactus

 

4- Où César a-t-il été assassiné ?

au sénat

au temple

dans la curie

 

5- Quel est le mois de sa mort ?

mars

juin

juillet

 

6- Sous quel régime a-t-il grandi ?

monarchie

anarchisme

république romaine

 

7- Quel est le nom de sa troisième femme ?

Sempronia

Calpurnia

Julia

8- En 63, il est nommé "Pontifex maximus"

pour un an

pour trois ans

il le resta toute sa vie

 

9- Les jours nefasti

on ne pouvait pas pratiquer les activités de la vie civile

on pouvait pratiquer les activités de la vie civile

on ne pouvait pas s’adresser à César

 

10- César fut vaincu à

Alésia

Gergovie

Uxellodunum

 

b) Deux élèves désignées présentent à l’oral une série d’exercices liés aux désinences actives et passives de l’infectum (pp. 21-23).

 

c) Traduction collective de la fin du portrait de Cicéron (p. 12).

 

1. Marcus Tullius Cicéron, né à Arpinum, d’un père chevalier romain, est un enfant aux dons remarquables.

2. Jeune homme, contre les partisans de Sylla, il fait la preuve, au procès de Roscius, de son éloquence et de son indépendance.

3. Ayant craint pour cela d’être un objet de ………….., il se rend … …………… pour ses ……….., de là en Asie, puis à Rhodes, …. il suit avec …………. les cours des philosophes et des rhéteurs.

4. En qualité de questeur, il administre la Sicile.

5. En tant qu’édile, il fait ……………… Gaius Verrès pour fraude fiscale.

6. En qualité de préteur, il délivre la Sicile des ……………….. .

7. Consul, il fait punir de mort les conjurés.

 

d) Étymologies (à partir des mots du texte).

*damno, as, are, damnavi, damnatum condamner

l’interjection anglaise […….]……… (Figaro…)

*egregius, a, um ….. classe remarquable

être remarquable = se démarquer du ……… (grex)

tendance instinctive chez certains animaux : ……..

*invidia, ae, f  …. décl. haine

quand on jalouse avec haine, on ………… .

quel verbe se cache dans invidia ? …………

*judicium, ii, n …. décl. procès

un procès est fait pour ……… (dicere) le ….. (jus)

*latronicia, orum, n. pl.  …. décl. brigandages

 …………. est synonyme de « voleur ».

*studium, ii, n. application, étude

un ……….. est à l’origine un atelier de travail.

 

e) Thème d’imitation (texte et leçon p. 21).

1) Les conjurés sont condamnés à mort.

2) Pour ces brigandages, Verrès écoutera Cicéron lors du procès.

3) Les jeunes gens sont de remarquables philosophes.

 

f) Pour la séance 3.

Recherche en autonomie d’un élève (trouver un lien précis entre l’assassinat de César et Cicéron et ses liens d’amitié avec les républicains).

 

Séance 3 – Cicéron est-il en cause dans l’assassinat de César ?

 

I. Lecture des documents du manuel (pages 24-25) : la gloire, les excès et la mort violente de Jules César.

II. Questions 1, 2 et 5. Corrigé distribué.

III. Exposé oral : la mise en cause de Cicéron dans l’assassinat de César.

Notes :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

La mort de César (extrait de Suétone, Vies des douze Césars)

Traduction juxtalinéaire collective

 

La traduction juxtalinéaire est une traduction disposée en deux colonnes : dans la colonne de gauche, nous isolons les groupes de mots dans l’ordre de leur traduction en français, inscrite dans la colonne de droite.

1° Surligne dans la colonne de gauche deux exemples de ces 7 faits grammaticaux.

présent parfait participe passé adverbe imparfait forme de la 1ère décl. forme de la 4e décl.

2° Complète la traduction en t’appuyant sur le vocabulaire ainsi classé.

Assidentem

conspirati circumsteterunt

specie officii

ilicoque Cim. Tillius

adprehendit togam

deinde clamantem

« Ista quidem vis est ! »

alter e Cascis aversum vulnerat

paulum infra jugulum

Caesar graphio trajecit

brachium arreptum

conatusque prosilire

alio vulnere tardatus est ;

utque animadvertit

undique peti

strictis pugionibus

toga caput obvolit

simul sinistra manu

sinum ad ima crura deduxit

, quo caderet

honestius

parte inferiore

corporis

etiam velata.

Atque ita

confossus est

tribus et viginti plagis

edito modo

uno gemitu

ad primum ictum

sine voce

etsi

quidam

tradiderunt

dixisse

Marco Bruto

irruenti

kai su teknon !()

Cunctis diffugientibus

aliquamdiu jacuit examinis

donec impositum (est) lecticae

brachio dependente

tres servoli

rettulerunt domum

nec in tot vulneribus

ut medicus existimabat

ullum repertum est

letale

nisi quod pectore acceperat

secundo loco

Tandis qu'il s'asseyait,

les conjurés l'………………………..

sous prétexte de lui rendre hommage,

et tout de suite Cimber Tillius

 


Illustration : http://latogeetleglaive.blogspot.com


saisit ………………... ;

 

……………., comme l'autre s'écriait :

« là, c'est de la violence ! »,

un des Casca par derrière le ………………...

un peu au-dessous de la gorge ;

César transperça de son poinçon

son bras qu'il avait ………. (son bras ………..),

et il essaya de s'élancer vers l'avant ,

mais il fut arrêté par une autre blessure.

Comme il s’aperçut

qu'il était attaqué de toute part

le poignard à la main (serré)

il enveloppa sa tête de sa toge,

en même temps, de ….. ………….. …………….,

il en fit glisser les plis jusqu'en bas de ses jambes

, pour tomber

avec plus de décence,

la partie inférieure

du corps

(s'accorde avec parte) étant même caché,

Et c'est ainsi

qu'il fut percé

de vingt-trois blessures, (CC manière > ablatif)

n’ayant poussé qu’

un gémissement (sujet de l'abl. absolu)

au premier coup,

sans ……… …………………...;

pourtant,

certains,

ont prétendu (parfait actif 3 pl)

qu'il aurait dit (infinitif parfait : « avoir dit »)

à Marcus Brutus

qui se précipitait sur lui : (part.pst au datif > -i)

« Toi aussi, mon fils ! »

Tous s'enfuyant en désordre, (participe présent, ablatif)

il resta sur le sol sans vie, assez longtemps,

jusqu'à ce que, déposé sur une civière,

un bras pendant,

trois simples esclaves

le ramenassent chez lui.

Or parmi tant de blessures,

comme …. …………………... le …………………….,

il ne s'en était pas trouvé une

de mortelle,

excepté celle qu'il avait reçue à la poitrine

en second lieu.

 

 

La gloire, les excès et la mort violente de César (p. 24-25, corrigé)

La course au pouvoir

1- « Triumvirat » vient de tres, « trois » et de viri, « hommes ». C’est l’alliance de trois hommes chargés de remplir la même fonction. Le premier triumvirat est l’alliance politique secrète conclue en 60 avant J.-C. entre César, Pompée et Crassus.

 

Imperator, dictator… rex ?

2- Un dictateur (dictator) est un ancien consul choisi à titre exceptionnel par le Sénat pour dicter (dictare) toutes les décisions à prendre dans une situation de crise grave. Il dispose d’un pouvoir illimité, mais en principe pour un temps limité. Aujourd’hui, le nom « dictateur » a pris un sens péjoratif : la dictature, comme le despotisme (du grec δεσπότης, « maître ») désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite.

 

L’assassinat de César

5- Face aux conjurés, César, adossé à la statue de Pompée, tend le bras comme pour les maudire. Dans le texte de Plutarque, on retrouve la comparaison « tel un fauve assailli par les chasseurs ».

 

 

Devoir facultatif

 

I. Analyse

a) Illa villa poetae est. b) Illa poetae villa est.

Analyse ces deux phrases en indiquant le cas et la fonction des groupes soulignés ou surlignés.

 

Propose une traduction pour chacune.

 

 

II. Déclinaison

Déclinaison de toga (la toge), modèle des noms féminins de la 1ère déclinaison

 

Cas

Fonctions correspondantes

Singulier

Pluriel

 

 

toga

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance 4 – Évaluation : les modèles de conjugaison et l’infectum actif

 

1° Soit le verbe « devoir » : debeo debes debere debui debitum.

………… ……….. ……………. …………. ……………….

a) Indique sous chacune des cinq formes s’il s’agit : de la 1sg au parfait, de la 2sg au présent, de l’infinitif présent, du supin (participe passé neutre), de la 1sg au présent.

b) Combien compte-t-on de formes de conjugaisons latines ? ………..

c) Indique les formes de présent actif (2sg) :

-capio, ……..….., capere -amo, ………….., amare -habeo, ………………, habere

d) Donne dans l’ordre les six terminaisons personnelles aux temps de l’indicatif infectum actif :

……………………………………………………………………………….

e) Présent, imparfait ou futur ?

-leget : ………………………… -legunt : ……………………………. -legam : ………………………

-legebas : ………………………… -legebar : ………………………. -legit : ……………………….

-amabaris : ………………………. -amaris : ……………………………..-amare : …………………………..

-amabitis : ………………………..

 

 

Séance 5 – Recherches documentaires sur la vie de Cicéron (1) : corrigé

 

Cf. document du dossier.

 

Séance 4 – Recherches documentaires sur la vie de Cicéron (1)

 

Élèves volontaires pour mener cette recherche : ______________

 

1. La jeunesse de Cicéron

a) La catégorie sociale dont il est issu : _________ (les plus riches, les seuls à qui étaient réservés les postes d'officiers dans l'armée).

b) Sa ville de naissance : ______________ est située entre Rome et _____________, comme Frosinone ou Fiuggi.

c) Ses disciplines universitaires préférées : __________________________

d) Le prénom de sa femme : _________________Celui de sa fille : ___________________

e) Il entame sa carrière des honneurs à ___ ans en atteignant la _________ (magistrats s'occupant de la gestion du Trésor Public).

 

2. Connu pour sa rivalité avec Catilina

Catilina, homme politique noble qui avait soutenu le dictateur Sylla lors de la guerre civile (84-81), est en 73 accusé d'adultère avec une __________ , prêtresse devant conserver sa virginité. Cette femme était la demi-soeur de la femme de Cicéron. Mais c'est en après avoir été gouverneur de la province d'Afrique (67-66) qu'il se fit remarquer par l’orateur, alors au premier plan de la politique romaine. En effet, il sera accusé d'avoir fomenté deux conspirations contre la République.

3. Première conjuration : beaucoup de bruit pour rien

En 66, Catilina est accusé de concussion (_______________________________________ ) pour sa conduite en Afrique. Cette accusation l'empêche de déposer sa candidature au consulat dans les délais requis. Il fomente une première conspiration avec Autronius et Sulla, consuls désignés mais poursuivis et condamnés pour brigue. Le but des conjurés était d'abord d'assassiner les __________ L. Cotta et L. Torquatus aux Calendes de janvier (1er janvier), donner la dictature à Crassus, et rendre à Sulla et Autronius le consulat qu'on leur avait ôté. Le complot s'ébruita et fut reporté aux Nones de février (le 5). À ce moment, ce ne sont plus les seuls consuls qu'ils veulent assassiner, mais la plupart des sénateurs. Crassus ne se montra pas le jour convenu et, pour cette raison, ______________ ne donna pas le signal, qui était de laisser tomber sa toge de son épaule. Selon Salluste, ce fut Catilina qui donna trop tôt le signal aux conjurés trop peu nombreux et pas assez armés.

4. Questions diverses

Est-il né avant ou après Jules César ?

Comment s'intitule le discours dans lequel il défend les pouvoirs exceptionnels conférés à Pompée ?

Combien de temps après l'assassinat de Catilina les Catilinaires furent-elles publiées ?

Combien de discours Cicéron composa-t-il contre Verrès ?

Pourquoi les Tusculanes portent-elles ce titre ?

En quelle année ont-elles été composées ?

Que signifie le fait d'avoir l'appellation Homo Novus à Rome ?

Dans son Pro Murena, à quel homme politique et philosophe Cicéron s'en prend-il ?

Dans quelle oeuvre Cicéron fait-il le portrait de l'orateur idéal ?

En quelle année se situe « l'action » du De Republica ?

 

5. Un dernier rival : Antoine

Cicéron, en 44, représente avec Octavien, la mouvance républicaine cherchant à restaurer les institutions ; Antoine, ex-lieutenant de César, représente le pouvoir tyrannique et imposé par la force (il est entouré d'une milice).

Il s’agit maintenant de retrouver le discours dans lequel l'orateur décrit les méthodes des hommes d’Antoine.

Pourquoi le SÉNAT est-il cerné d'un cordon d'hommes ARMÉS ? Pourquoi tes satellites m'ÉCOUTENT-ils LE GLAIVE à la main ? Pourquoi les portes du temple DE LA CONCORDE ne sont-elles pas OUVERTES ? Pourquoi introduis-tu au FORUM les ÊTRES les plus barbares de toutes les nations, les Ityréens1, armés de FLÈCHES ? Il DIT qu'il AGIT ainsi pour sa sécurité. Ne vaut-il pas mieux MILLE fois MOURIR que de ne pouvoir vivre dans SA PROPRE cité sans une PROTECTION d'hommes armés ?

Cur armatorum corona senatus saeptus est, cur me tui satellites cum gladiis audiunt, cur ualuae Concordiae non patent, cur homines omnium gentium maxime barbaros, Ityraeos, cum sagittis deducis in forum? Praesidi2 sui causa se facere dicit. Non igitur miliens perire est melius quam in sua ciuitate sine armatorum praesidio non posse uiuere?

a) Retrouve les références de ce célèbre extrait d’un discours de Cicéron (titre, année, livre, chapitre) : ________________________________ .

b) Affiche ce texte latin et identifie les mots latins que la traduction ci-dessus a présentés en lettres capitales.

Source et nature de l’illustration : _______________________________________

 

 

Séance 4 – Recherches documentaires sur la vie de Cicéron (1)

 

Élève volontaire pour terminer cette recherche : Jade et Théa

 

1. La jeunesse de Cicéron

a) La catégorie sociale dont il est issu : bourgeoisie italienne : chevalerie (les plus riches, les seuls à qui étaient réservés les postes d'officiers dans l'armée).

b) Sa ville de naissance : Arpinum est située entre Rome et Naples, comme Frosinone ou Fiuggi.

c) Ses disciplines universitaires préférées : Philosophique, art oratoire

d) Le prénom de sa femme : Terentia

e) Celui de sa fille  : Tullia

f) Il entame sa carrière des honneurs à 30 ans en atteignant la questure (magistrats s'occupant de la gestion du Trésor Public).

 

2. Connu pour sa rivalité avec Catilina

Catilina, homme politique d'origine noble qui avait soutenu le dictateur Sylla lors de la guerre civile (84-81), est en 73 accusé d'adultère avec une vestale, prêtresse devant conserver sa virginité. Cette femme était la demi-soeur de la femme de Cicéron. Mais c'est après avoir été gouverneur de la province d'Afrique (67-66) qu'il se fit remarquer par l’orateur, alors au premier plan de la politique romaine. En effet, il sera accusé d'avoir fomenté deux conspirations contre la République.

3. Première conjuration : beaucoup de bruit pour rien

En 66, Catilina est accusé de concussion (malversation dans l’exercice d’une fonction publique) pour sa conduite en Afrique. Cette accusation l'empêche de déposer sa candidature au consulat dans les délais requis. Il fomente une première conspiration avec Autronius et Sulla, consuls désignés mais poursuivis et condamnés pour brigue. Le but des conjurés était d'abord d'assassiner les consuls L. Cotta et L. Torquatus aux Calendes de janvier (1er janvier), donner la dictature à Crassus, et rendre à Sulla et Autronius le consulat qu'on leur avait ôté. Le complot s'ébruita et fut reporté aux Nones de février (le 5). À ce moment, ce ne sont plus les seuls consuls qu'ils veulent assassiner, mais la plupart des sénateurs. Crassus ne se montra pas le jour convenu et, pour cette raison, César ne donna pas le signal convenu, qui était de laisser tomber sa toge de son épaule. Selon Salluste, ce fut Catilina qui donna trop tôt le signal aux conjurés trop peu nombreux et pas assez armés.

4. Questions diverses

Est-il né avant ou après Jules César ? Cicéron est né le 3 Janvier -106 et César le 12 Juillet -100, Cicéron est donc né avant César.

Comment s'intitule le discours dans lequel il défend les pouvoirs exceptionnels conférés à Pompée ? Pro lege Manilia

Combien de temps après l'assassinat de Catilina les Catilinaires furent-elles publiées ? Elles furent publiées 1 an après (en -63).

Combien de discours Cicéron composa-t-il contre Verrès ? Il composa 7 discours contre Verrès.

Pourquoi les Tusculanes portent-elles ce titre ? Elles ont été composées dans sa résidence de Tusculum

En quelle année ont-elles été composées ? Elles ont été composées en -45.

Que signifie le fait d'avoir l'appellation Homo Novus à Rome ? Un citoyen dont aucun aïeul n'a occupé quelque charge publique que ce soit et qui occupe pour la première fois une telle charge alors qu'il n'est pas issu du patriciat.

Dans son Pro Murena, à quel homme politique et philosophe Cicéron s'en prend-il ? Il s’en prend à Caton.

Dans quelle oeuvre Cicéron fait-il le portrait de l'orateur idéal ? De oratore

En quelle année se situe « l'action » du De Republica ? Elle se situe en -54.

 

5. Un dernier rival : Antoine

Il s’agit maintenant de retrouver le discours dans lequel l'orateur décrit les méthodes des hommes d’Antoine.

Cicéron, en 44, représente avec Octavien, la mouvance républicaine cherchant à restaurer les institutions ; Antoine, ex-lieutenant de César, représente le pouvoir tyrannique et imposé par la force (il est entouré d'une milice).

 

Pourquoi le SÉNAT est-il cerné d'un cordon d'hommes ARMÉS ? Pourquoi tes satellites m'ÉCOUTENT-ils LE GLAIVE à la main ? Pourquoi les portes du temple DE LA CONCORDE ne sont-elles pas OUVERTES ? Pourquoi introduis-tu au FORUM les ÊTRES les plus barbares de toutes les nations, les Ityréens2, armés de FLÈCHES ? Il DIT qu'il AGIT ainsi pour sa sécurité. Ne vaut-il pas mieux MILLE fois MOURIR que de ne pouvoir vivre dans SA PROPRE cité sans une PROTECTION d'hommes armés ?

Cur armatorum corona senatus saeptus est, cur me tui satellites cum gladiis audiunt, cur ualuae Concordiae non patent, cur homines omnium gentium maxime barbaros, Ityraeos, cum sagittis deducis in forum? Praesidi2 sui causa se facere dicit. Non igitur miliens perire est melius quam in sua ciuitate sine armatorum praesidio non posse uiuere?

 

a) Retrouve les références de ce célèbre extrait d’un discours de Cicéron (titre, année, livre, chapitre) : Publié en – 43 dans la deuxième Philippique.

b) Affiche ce texte latin et identifie les mots latins que la traduction ci-dessus a présentés en lettres capitales.

 

Source et nature de l’illustration : _______________________________________

 

 

Séances 5 et 6 – Cicéron, dernier défenseur de la cause républicaine (recherches n°2)

 

Cicéron, en 44, représente avec Octavien la mouvance républicaine cherchant à restaurer les institutions ; Antoine, ex-lieutenant de César, représente le pouvoir tyrannique et imposé par la force (entouré d'une milice).

 

Élève volontaire : .……………..………..……….. ………….………………………….…. 

 

Illustration : photogramme de la série Rome.

 

Les Philippiques, dernier « fait d'armes » de l'orateur

 

*15 mars 44 : assassinat de CÉSAR. Cicéron se tient à l'écart de la vie politique pendant quelques mois.

 

*14 avril 43 : bataille de Mutina (Modène, près de Bologne), qui oppose ANTOINE à OCTAVE allié aux républicains de Décimus Brutus. Pendant cette défaite d’Antoine, Cicéron prend la tête du Sénat et rejoint le camp d'Octave, qu'il croit pro-républicain opposé à toute idée de dictature !

 

*19 août 43 : Octave marche sur Rome et réclame le consulat, contre l'avis de Cicéron ; il l'obtient et déclare Brutus (fils « de coeur » de CÉSAR) et Cassius MEURTRIERS ET ENNEMIS DE L'ÉTAT.

 

*derniers mois de 43 : réconciliation entre Octave, âgé d'une vingtaine d'années, et Antoine. C'est la conclusion du 2e TRIUMVIRAT (partage du pouvoir à 3) avec Lépide et Antoine. Ils battent Brutus et Cassius à Philippes, en Macédoine. Brutus et Cassius se suicidèrent après leur défaite. Cette victoire du camp d'Octave inspira à Cicéron le titre de ses discours prononcés contre Antoine : les PHILIPPIQUES. Le premier de ces discours fut prononcé le 2 septembre 44, avant le départ d'Antoine pour la Gaule Cisalpine.

 

*7 décembre 43 : Cicéron tente de s'échapper par la mer mais ne peut éviter l'arrestation voulue par Antoine, trahi par l'orateur. Sa tête et ses mains furent exposées sur les rostres, la tribune des orateurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduction :

1° Ciceronis manus in curiae januis clavatae sunt !

2° Propter Antonii odium Cicero periit.

3° Mari/e Cicero vane mortem effugit.

4° Octavii Antoniique castra apud Philipporum lacum sunt.

 

 

Séance 5 (fin) : deux procédés courants dans les discours

 

Deux élèves présentent leur travail de grammaire (exercices de la p. 22).

 

Tempus loquendi, tempus ludendi : 1 p. 40 et 3 p. 41, corrigé :

 

Altercationes !

 

μιαρὲ, καὶ βδελυρὲ, καὶ κεκράκτα, καὶ ἅρπαξ, τοῦ σοῦ θράσους πᾶσα μὲν γῆ πλέα, πᾶσα δ´ ἐκκλησία, ὦ βορβοροτάραξι, καὶ τὴν πόλιν ἅπασαν ἡμῶν ἀνατετυρβακώς, ὅστις ἡμῶν τὰς Ἀθήνας ἐκκεκώφωκας βοῶν, κἀπὸ τῶν πετρῶν ἄνωθεν τοὺς φόρους θυννοσκοπῶν.

 

Hé toi, répugnant scélérat, et infâme puant, et braillard, et rapace, tout le pays est plein de ton audace, toute l’assemblée aussi, hé toi, agitateur de boue, et perturbateur qui troubles notre ville tout entière, tu as rendu sourde notre Athènes en criant, pêcheur de thons qui guettes les impôts du haut des rochers. Aristophane, Les Cavaliers (-424).

 

O lutum, o sordes, age, Senatus odit te. Improbe, crudelis, furuncule, rapax, sordide, contumax, superbe, fallax, perfidiose, impudens, audax, sibilum metuis ?

 

Hé toi, ordure boueuse, hé toi, sale crasse, va, le Sénat te hait. Malhonnête, cruel, petit voleur, rapace, sordide individu, rebelle entêté, insolent, imposteur, déloyal, effronté sans pudeur, scélérat audacieux, {montre-toi au peuple}, tu crains les sifflets ? Cicéron, Contre Pison (-55).

 

Étymologie : devine dix mots français formés à partir des mêmes racines !

Ἅρπαξ = rapace → harpagon, harpon

ἐκκλησία= assemblée → ecclésiastique, église

πετρῶν = rochers → pétrole, pétrifier

πόλιν = la cité → police, métropolitain

γῆ = terre → géographie, géopolitique, géothermie

πᾶσα = toutes → pangermanisme, panique, Pan, panthéon...

sordes = crasse → sordide

improbe = malhonnête → probité, probabilité, probe

furuncule = petit voleur → furtif, furoncle, furtivement

fallax = imposteur → fallacieux(se), falloir, faux, falsifier

Imagines !

 

 

 

Séance 6 - L’art oratoire de Cicéron : les principaux procédés

 

Cicéron ne se contente pas d’instruire une cause en en examinant les tenants et aboutissants avec minutie ; son style est caractérisé par le recours fréquent à ces procédés :

-l’invective (plus ou moins grossière) adressée à l’adversaire ;

-les formules gnomiques (sentences morales, dictons de forme brève) au présent de l’indicatif ;

-les figures de style, au rang desquelles nous trouvons les comparaisons et énumérations ;

-le jeu rythmique de la période oratoire, phrase longue dont le rythme est au service du sens :

Il s’agit d’une phrase à mouvement circulaire, articulée et mesurée, mise en relief par le rythme et la structure grammaticale.

Protase > sommet < [antapodose] Apodose-Clausule.

Effets produits : harmonie, cohérence de la pensée, style attique.

Exemple : La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal qui partage avec lui les fatigues des guerres et la gloire des combats.

Cadence majeure : lorsque l'apodose > la protase.

-le plan typique d’une plaidoirie ; placez péroraison, confirmation, exorde, narration :

exorde, introduction qui établit le contact avec l’auditoire ;

narration (exposé des faits : exposition, nœud, dénouement) ;

confirmation (exposé des arguments qui défendent la thèse, réfutation de la thèse adverse) ;

péroraison (conclusion sous forme de synthèse et d’appel à l’intelligence et à la sensibilité du public).

Cicéron, modèle d'orateur romain, contre « l'ennemi public n°1 »

 

Texte extrait des Catilinaires (III, 4-5)

Identifie les trois parties inhérentes à la période oratoire, en utilisant des couleurs différentes.

 

Eodem autem et ipsi, sine cujusquam suspicione, multos fortes viros eduxerant ;

 

Or au même endroit eux-mêmes avaient emmené, sans éveiller chez qui que ce soit le soupçon, de nombreux individus téméraires ;

 

et ego ex praefectura Reatina complures delectos adulescentis,

 

quant à moi, j'avais envoyé de la préfecture de Réatina une élite fournie de jeunes recrues en armes,

 

quorum opera utor adsidue in rei publicae praesidio, cum gladiis miseram.

 

hommes dont j'ai l’habitude d'employer les services pour la sauvegarde de la République.

Identifie le temps des verbes conjugués, et explique leur construction. Mets-les ensuite à la voix passive. Voir leçon p. 31.

Delecti adulescentes ex praefectura Reatina a me missi erant.

 

Source illustration : arretetonchar.fr (statue de Cicéron)

Séance 7 – Évaluation sur les procédés oratoires de Cicéron

 

1. Identifie les parties du discours représentées par ces deux phrases du Pro Milone, que Cicéron écrivit en -52 pour défendre son ami Titus Annius Milon, assassin de Clodius :

 

a) Etsi vereor, judices, ne turpe sit pro fortissimo viro dicere incipientem timere, minimeque deceat, cum T. Annius ipse magis de rei publicae salute quam de sua perturbetur, me ad ejus causam parem animi magnitudinem adferre non posse, tamen haec novi judici nova forma terret oculos, qui, quocumque inciderunt, veterem consuetudinem fori et pristinum morem judiciorum requirunt.

 

Juges, il est sans doute honteux de trembler au moment où j'ouvre la bouche pour défendre le plus courageux des hommes ; peut-être, lorsque T. Annius, oubliant son propre danger, ne s'occupe que du salut de la patrie, je devrais rougir de ne pouvoir apporter à sa cause une fermeté d'âme égale à la sienne ; mais, je l'avoue, cet appareil nouveau d'un tribunal extraordinaire effraye mes regards : de quelque côté qu'ils se portent, ils ne retrouvent ni l'ancien usage du forum, ni la forme accoutumée de nos jugements. 

 

Partie du discours représentée : ……………………………………..

 

b) O di immortales ! fortem et a vobis, judices, conservandum Virum ! 'Minime, minime,' inquit. 'Immo vero poenas ille debitas luerit : nos subeamus, si ita necesse est, non debitas.' Hicine vir, patriae natus, usquam nisi in patria morietur ?

 

Dieux immortels ! Quel courage ! Et combien Milon est digne que vous le conserviez ! « Non, dit-il, non : rétracte ce voeu impie. Le plus important est que l’autre a subi la peine qu'il méritait : nous, subissons, s'il le faut, une peine que nous ne méritons pas. » Cet homme généreux, qui n'a vécu que pour la patrie, mourra-t-il ailleurs qu'au sein de sa patrie ?

 

Partie du discours représentée : ……………………………………..

 

2) Quelle phrase constitue une période oratoire ? Recopie-la, identifie la protase, le sommet, l’apodose, puis définis la cadence :

……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..

 

3) Cite trois autres procédés de mise en valeur que l’on retrouve dans les discours de Cicéron :

-

-

-

 

4) Étymologie : retrouve des mots français cachés dans cette liste de mots présents dans les deux phrases :

judices – quocumque – poenas – debitas – parem

Séance 8 – Évaluation sur les procédés oratoires de Cicéron (version 2)

 

1. Identifie les parties du discours représentées par ces deux phrases du Pro Milone, que Cicéron écrivit en -52 pour défendre son ami Titus Annius Milon, assassin de Clodius :

 

a) Itaque in eadem ista Appia via cum ornatissimum equitem Romanum P. Clodius, M. Papirium occidisset, non fuit illud facinus puniendum : homo enim nobilis in suis monumentis equitem Romanum occiderat ; nunc ejusdem Appiae nomen quantas tragoedias excitat !

 

Aussi, lorsque sur cette même Voie Appienne Publius Clodius eut tué le chevalier très honorable M. Papirius, ce crime ne devait pas être puni : en effet, c’était un homme de la noblesse qui avait tué sur ses propres monuments un chevalier romain ; de nos jours, combien de tragédies suscite le nom de cette même Voie Appienne !

 

Partie du discours représentée : …………………………………….. (2 points)

 

b) Nisi forte hoc etiam casu factum esse dicemus, ut, ante ipsum sacrarium Bonae deae, quod est in fundo T. Sergi Galli, in primis honesti et ornati adulescentis, ante ipsam, inquam, Bonam deam, eum proelium commisisset, primum illud vulnus acciperet, quo taeterrimam mortem obiret ; ut non absolutus judicio illo nefario videretur, sed ad hanc insignem poenam reservatus.

Dirions-nous que cela se serait produit par hasard : que juste devant le temple de la Bonne Déesse, dont le sanctuaire s'élève sur le domaine du jeune et vertueux Titus Sextius Gallus, devant la Bonne Déesse elle-même, dis-je, que celui qui avait engagé le combat reçût le premier cette blessure qui devait le mener à une mort cruelle ; aussi parut-il non pas avoir été absous par ce jugement infâme, mais à cette éclatante punition réservé.

 

Partie du discours représentée : …………………………………….. (2 points)

 

2) Dans la phrase qui constitue une période oratoire, identifie la protase, le sommet, l’apodose, puis définis la cadence, en utilisant le surligneur. (4 points)

Cadence : ………………………..……………………………………..……………………………………..……………………………………..

 

3) Bonus : comment s’appelle le type d’interrogation dont la réponse, dans un discours, est évidente ?

………………………………………………………………………………………………………………….. (+ 2 points)

 

4) Cite trois autres procédés de mise en valeur que l’on retrouve dans les discours de Cicéron : (6 points)

- …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

- …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

- …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

 

5) Étymologie : retrouve des mots français cachés dans cette liste de mots présents dans les deux phrases : (6 points)

 

forte occiderat – poenam insignem quantas - vulnus

 

Séance 9 - Le mode indicatif et le rôle du participe passé (manuel p. 31 et 183)

Le mode indicatif se scinde en 2 sous-modes, comme en français (4 temps simples / 4 temps composés) : en latin, ce sont 6 temps répartis en 2 groupes.

MODE INDICATIF : MODE DE LA RÉALITÉ

Aspect

infectum (« non fini », « en train de se faire »)

perfectum (« achevé »)

Temps

présent

futur simple

imparfait

parfait

futur antérieur

plus-que-parfait

Voix active

amo

amabo

amabam

amavi

j’ai aimé

amavero

j’aurai aimé

amaveram

j’avais aimé

Voix passive

amor

je suis aimé(e)

amabor

je serai aimé(e)

amabar

j’étais aimé(e)

amatus / a / um sum

j’ai été aimé(e)

amatus / a / um ero

j’aurai été aimé(e)

amatus / a / um eram

j’avais été aimé(e)


Le participe passé est plus fréquent en français : infectum passif / perfectum actif / perfectum passif (3 cas sur 4 !). En latin, on ne le trouve que dans le perfectum passif ! C’est pour cela qu’il est désigné dans la grammaire latine « participe parfait passif ». Le mode infinitif, de la même manière, partage ainsi les deux valeurs aspectuelles :

MODE INFINITIF

Aspect

infectum (« non fini », « en train de se faire »)

perfectum (« achevé »)

Temps

présent

parfait

Voix active

amare – habere – dicere – capere – audire

aimer

amav____

avoir aimé

Voix passive

amari – haberi – dici – capi – audiri

être aimé

amatum, amatam, amatum ____

avoir été aimé

 

Pro Milone : un extrait de la confirmatio (XX, 53-54 et XXI, 55)

 

En 52 av. J.-C., on découvre sur la Voie Appienne le cadavre d'un aristocrate très populaire, Clodius. Le crime est immédiatement imputé à son ennemi personnel, Milon, ami de Cicéron. Celui-ci assure sa défense dans un célèbre procès. Après avoir relaté les faits dans la narratio, le célèbre orateur, dans la confirmatio, s'adresse aux juges pour comparer les deux adversaires...

 

Si haec non gesta audiretis, sed picta videretis, tamen appareret uter esset insidiator, uter nihil cogitaret mali, cum alter veheretur in raeda paenulatus, una sederet uxor.

1. Si vous n'entendiez pas le récit des faits, mais si vous les aviez sous les yeux, représentés par la peinture, on verrait avec quelle évidence lequel des deux était l'agresseur, et lequel ne projetait rien de mal, car l'un des deux se faisait transporter en chariot, enveloppé d'une pèlerine, assis aux côtés de sa femme.

a) Comment dit-on « faits » : _______________ Comment dit-on « peints » ? __________________

b) Quel est le genre, quel est le nombre de ces deux expressions ? ____________________

c) Ces deux mots sont des formes verbales. De quelles formes verbales s'agit-il précisément ? ________________

d) Si nihil mali signifie « rien de mal », comment dira-t-on « quoi de nouveau » ? ______________

e) De quel cas fait-on donc suivre le mot invariable ? _____________________

 

[…] Quid minus promptum ad pugnam, cum paenula inretitus, raeda impeditus, uxore paene constrictus esset ?

2. Quoi de moins adapté dans l'optique d'un _________________ (pugnam), que d'être empêtré dans une ____________ (paenula), enfermé dans une ______________(raeda), et presque enchaîné à sa _________________ (uxore) ?

a) À quel cas est pugnam ? Paenula ? ______________ et _____________

b) Quel est le cas de raeda et uxore ? _______________

c) Ces deux derniers sont ont pour fonction Complément ________________

d) Les participes parfaits passifs ___________, ________________ et _________ décrivent la situation de ________________ .

 

Videte nunc illum, primum egredientem e villa, subito : cur ? Vesperi : quid necesse est ? Tarde : qui convenit, praesertim id temporis ? Devertit in villam Pompei. Pompeium ut videret ? sciebat in Alsiensi esse: villam ut perspiceret ? miliens in ea fuerat.

3. À présent voyez ____________ (illum) : d'abord il quitte __________________ (e villa, subito) ____________? (cur ?) ;__________________ (vesperi) : quelle nécessité ? Il est tard : était-ce indiqué, surtout en cette saison3? Il fait un crochet par la villa de Pompée. Était-ce ___________________ ? Il savait que celui-ci se trouvait dans son domaine d'Alsium. Pour visiter la villa ? Il y était allé ______ _______ (miliens).

a) Quel rôle jouent les six phrases interrogatives ? _______________________________________________

b) À quels temps sont conjugués les verbes videte et devertit ? ________________________________

c) Justifiez l'emploi de ces deux temps. _________________________________________________________

 

 

Pourquoi la Voie Appia (ou Appienne) ? Cette désignation procède du nom du censeur _____________ ___________, qui rendit le Sénat accessible aux citoyens riches de classe inférieure, et qui fit construire le premier ______________ de Rome, l'Aqua Appia. C’est ce même homme qui relia Rome à ______________ grâce à la construction de Voie Appienne. Il reçut plus tard son cognomen ______________ (« aveugle »). C'est le premier ______________ en prose latine ; Cicéron disait de lui qu'il était un grand orateur. Voici son plus célèbre aphorisme : Faber est suae quisque fortunae / « Chacun est l'artisan de sa propre fortune ».

 

Quid ergo erat ? Morae et tergiversationes : dum hic veniret, locum relinquere noluit. [...]

4. Qu'était-ce donc ? ___________________ et lenteur calculés ; tant que mon client n'était pas arrivé, il n'a pas voulu ________________________________ . [...]

 

Age nunc iter expediti latronis cum Milonis impedimentis comparate. Semper ille antea cum uxore, tum sine ea ; numquam nisi in raeda, tum in equo […]. Milo, qui numquam, tum casu pueros symphoniacos uxoris ducebat et ancillarum greges. Ille, qui semper secum scorta, semper exoletos, semper lupas duceret, tum neminem, nisi ut virum a viro lectum esse diceres.

5. Eh bien à présent comparez le trajet ____ _____________ peu encombré avec celui de Milon et son attirail. L'individu jusque là avait toujours été accompagné ________ _____ ______________ ; mais ce jour-là, ce fut sans elle. Jamais il ne voyageait qu'en ___________ ; ce jour-là il ______ ___ ______________ […] Milon, exceptionnellement, emmenait avec lui ce jour-là de_____________ (pueros) musiciens appartenant à sa femme et des troupes de servantes. L'autre, qui avait l'habitude de se faire suivre par des courtisanes, des mignons, des _________________, n'avait personne avec lui ce jour-là, si ce n’est ce qu’on appellerait une élite cooptée.

a) Que signifie littéralement l’expression virum lectum a viro ? ____________________________

b) Changez la voix de la proposition pueros symphoniacos uxoris ducebat : ______________________________

 

 

1Peuple arabe (aujourd'hui au Liban) renommé pour l'habileté de ses archers.

2Peuple arabe (aujourd'hui au Liban) renommé pour l'habileté de ses archers.

 

3Le meurtre a eu lieu le 18 janvier 52.

 

Étude de la langue

Lecture

Expression écrite

Rappels de l'année de 4e : prononciation, ordre des mots,  1ère et 2e déclinaisons, présent de l'indicatif, parfait

 

Notion d'infectum : présent, futur, imparfait de l'indicatif.

 

 

 

 

Groupement d'extraits :

-texte de Suétone : La mort de César

-extrait des Philippiques (opposition entre César et Antoine)

 

 

 

Expression orale

Culture littéraire

Culture humaniste, HDA

 Exposé des recherches documentaires.

Présentation orale de fiches d'exercices effectués en autonomie (manuel Magnard 3e en ligne).

 

 Les procédés du discours, dont

-question oratoire

-période oratoire

Recherches documentaires sur la vie de Cicéron ; le lien entre Cicéron et le complot visant à assassiner César.

 


Les élèves de 3e ont choisi : ce sera le chant 12 !

1. Le texte

Chaque élève crée un fichier texte (mode page > colonne) qui met en regard son extrait du chant 12 en grec et sa traduction.

2. Lire le grec

Transcrire à l'aide de l'alphabet grec distribué, les 30 vers sélectionnés.

Repérer des mots dont le sens paraît évident.

3. Dire Homère

Lire le grec ancien (évaluation le 4 janvier 2017).

Faire en sorte d'avoir 6 phrases alternant comme suit :

1- en grec ; 2- en français

3- en grec ; 4- en français

5- en grec ; 6- en français


Sources : emaze.com / festival-latingrec.eu / lyc-rolland-goussainville.ac-versailles.fr / zodode.5.50megs.com/OetC/poesie_antique.htm


Les portions du chant 12

Télécharger
1-30 Louis Lecuirot.odt
Éditeur Open Office 21.4 KB
Télécharger
31-60
31-60 Noé.odt
Éditeur Open Office 24.6 KB
Télécharger
61-92
61-92 Aurélien.odt
Éditeur Open Office 23.9 KB
Télécharger
93-123
93-123 Louis Daufresne.odt
Éditeur Open Office 26.9 KB
Télécharger
124-153 Louis Lejeune.odt
Éditeur Open Office 23.1 KB
Télécharger
154-183 Médlin.odt
Éditeur Open Office 23.6 KB
Télécharger
184-213
odyssée 12 suzanne.odt
Éditeur Open Office 25.3 KB
Télécharger
214-243
214-243 Laura.odt
Éditeur Open Office 25.3 KB
Télécharger
244-278
Samuel 245-278.odt
Éditeur Open Office 20.5 KB
Télécharger
279-310 Carla.odt
Éditeur Open Office 20.8 KB
Télécharger
311-339
311-339 Gabriel.odt
Éditeur Open Office 22.6 KB
Télécharger
340-370
Alizée chant 12 vers 340 - 370.odt
Éditeur Open Office 25.1 KB
Télécharger
371-394 Stanic.odt
Éditeur Open Office 19.6 KB
Télécharger
395-425
395-425 Justine.odt
Éditeur Open Office 26.0 KB
Télécharger
426-453
426-453 Célia.odt
Éditeur Open Office 23.3 KB