5 - Récits de la création en poésie

De "Genèse" à "génération" : nuage de mots étymologique relatif à la thématique de la période 5.

 

 

Principaux objectifs

Je lis de grands récits des origines et découvre leur héritage culturel et les valeurs qu’ils véhiculent.

Je prends conscience des points communs entre les textes fondateurs.

 

 

*GRAMMAIRE :

-Les classes de mots : les articles et les pronoms personnels.

-Les temps du passé (II) : le passé simple et le passé antérieur.

 

*ORTHOGRAPHE :

-La morphologie du verbe au passé simple ;

-Orthographe lexicale : les racines grecques et latines.

 

*PONCTUATION :

-Le rôle des guillemets.

 

*LEXIQUE :

-Étymologie grecque ou latine ;

-Lexiques de la nature, des héros et de la divinité ;

-Synonymes et antonymes.

 

*LECTURE :

-Découverte d'un récit adapté d'un auteur de l’Antiquité romaine : les Métamorphoses d'Ovide.

-Un groupement d’extraits de textes religieux ou de poèmes épiques.

 

*EXPRESSION ECRITE :

-Rédaction d’un texte narratif relevant d’un registre précis (l’épique).

 

*CULTURE LITTERAIRE :

-Définitions du mythe, du héros, de l’épopée, de la Bible, des textes fondateurs.

 

 

 

Période 5 Récits de la création en poésie

 

 

Objectifs

Je lis de grands récits des origines et découvre leur héritage culturel et les valeurs qu’ils véhiculent.

Je prends conscience des points communs entre ces textes fondateurs.

 

Séance 1 - Découvrir le texte de la Bible

Nuage de mots GEN- : « (faire) naître »

 

 

Texte support : la Bible, Genèse, I-II. Pages 124-125.

 

 

 

 

 

 

Séance 2 – Signification de la Genèse

 

I. Vocabulaire

Bible : mot qui signifie « les livres ». Ce sont les livres qui rassemblent les principes moraux des juifs et des chrétiens. Ces textes ont été rassemblés du XIIe s. avant notre ère au Ier s. ap. J.-C. ; ils furent rédigés en quatre langues : hébreu, araméen, grec et latin.

Bible des juifs : en quoi est-elle différente de la Bible chrétienne ?

La bible juive ne contient que l’Ancien Testament, tandis que la bible chrétienne est enrichie du Nouveau Testament.

Cosmogonie monothéiste : des quatre radicaux grecs

-cosmo- univers -gen- / gon- → (faire) naître

-mono-  → un seul -theo- → dieu

Une cosmogonie monothéiste fait donc le récit de création du monde livrée par une croyance en un seul dieu. Exemples : le Coran, les bibles judaïque et chrétienne contiennent une cosmogonie monothéiste. Les Romains et les Grecs, eux, connaissaient des récits de cosmogonie polythéiste.

Genèse : du mot grec genesis (en caractères grecs γένεσις) signifiant « naissance », « création ». C'est le titre du premier livre de la Bible.

 

 

 

II. Questions p. 126 : 1°, 2°, 4°, 5°, 7°, 8°, 9° et 10°

 

1° et 2°

Au commencement [du monde] , l’univers était constitué de vide ; c'était un ensemble sombre et sans matière.

 

 

4° et 5° Ce qu'a fait Dieu la première semaine :

JOUR

Dieu crée...

Premier jour

La lumière

Deuxième jour

La ligne de séparation entre les eaux et le ciel

Troisième jour

Les continents, les océans et la végétation

Quatrième jour

Le soleil, la lune, les étoiles (le jour et la nuit)

Cinquième jour

Les oiseaux et les poissons

Sixième jour

Les animaux terrestres, l'homme, la nourriture des hommes

Septième jour

Le repos dominical est sanctifié

7° a) et b) : la place de l’homme

L'homme n'apparaît qu'à la fin de la création : les auteurs veulent montrer qu'il est apparu dans un monde fabriqué pour lui, dans lequel, sans l'apport des nourritures terrestres, il ne saurait survivre. Les « enfants de Dieu » ont donc des droits et des devoirs qui incombent aux êtres privilégiés.

C'est une triple mission qui incombe aux hommes : tout d'abord se reproduire pour peupler la terre, ensuite travailler la terre, enfin soumettre tous les êtres vivants : « faisons l’homme à notre image […] qui rampent sur la terre ».

9° et 10° : un texte poétique

La poéticité du texte apparaît à travers les répétitions de formules, comme « Il y eut un soir, et il y eut un matin » (l. 13-14, 21, 29, 38, 56). S’il y a répétition de groupes, cela veut dire que les sonorités reviennent elles aussi. Les reprises de sonorités sont appelées les rimes.

Dans un poème reviennent aussi des groupes de mots, et toujours au même endroit : cela produit un effet de rythme. Les vers de la Bible sont organisés en strophes (groupes de vers) qui se terminent par « Ce fut le … jour ».

Ἐν ἀρχῇ ἐποίησεν ὁ θεὸς τὸν οὐρανὸν καὶ τὴν γῆν

 


Le premier verset de la Bible, en grec ancien, hébreu et en traduction anglaise.