4 - Les classes grammaticales

Voir aussi les leçons de la grammaire en ligne.

 

 

Période 4 – Maîtriser les classes de mots

 

Séance 1 – Que savons-nous ?

 

 

 

Test

 

1- Quelles natures (= classes) grammaticales connais-tu ?

 

Adjectif qual., verbe, nom, adverbe, pronom, etc.

 

2. Choisis-en deux ; comment les distingues-tu ?

 

Adjectif qualificatif et nom ; l'adjectif est précédé de « il est ». Le nom est précédé d'un déterminant.

 

3. Comment définis-tu les natures et les fonctions grammaticales ?

 

La nature est l'identité du mot ; la fonction est le rôle du mot.

 

4. Quelles sont les trois familles de fonctions grammaticales en français ?

 

Les fonctions nominales, les fonctions verbales, celles des compléments de phrase.

 

5. Deux natures grammaticales peuvent-elles remplir une même fonction ?

 

Deux mots de nature grammaticale différente peuvent remplir une même fonction. Par exemple : le chat dort = il dort.

 

6. Quel mot est le plus important dans une phrase ?

 

Le mot le plus important est le verbe : il concentre le sens de la phrase.

 

 

 

Séance 2 – À quoi servent les verbes ?

 

 

 

Le verbe est l'élément principal dans lequel est concentré le sens de la phrase. Quand il n'est pas auxiliaire (être, avoir, falloir + infinitif, pouvoir + infinitif, etc.), il nous permet de savoir de quoi ou de qui on parle et nous renseigne sur une action, le résultat d'une action, un état, une pensée.

 

Le chat attrape le petit rongeur. ….....................

 

Il a plu ce matin. …………………….

 

Cette maison me paraît trop petite. …...................

 

Je le sais bien ! ….....................

 

 

 

Où trouver les informations ? pages ............. du manuel.

 

 

 

 

 

Il apparaît le plus souvent conjugué (variable en personne) et souligne ainsi le sujet de l'action ; mais il peut prendre une forme impersonnelle : participe présent (exprime une circonstance) ou passé (souligne ce qui subit l'action) et infinitif (forme nominale du verbe).

 

 

 

Dans un tableau, nous comparerons les verbes d'un texte selon les critères les plus courants (sens, groupe, construction, voix). Nous relèverons tous les verbes, conjugués ou non, à condition qu'ils ne jouent pas un rôle d'auxiliaire.

 

 

 

 

 

 

 

Analyse du verbe

 

Les grandes foires médiévales (article de l'encyclopédie Larousse en ligne)

 

Si elles existent déjà dans l'Antiquité (Delphes, Délos), les foires ont été le fait de l'Europe médiévale ; en France, la foire de Saint-Denis est la plus ancienne connue (629). Leur véritable essor correspond de fait au renouveau commercial de l'Europe médiévale, où elles deviennent l'organe essentiel de la vie économique internationale.

 

Des centres européens de transactions commerciales

 

Permettant de lever des taxes indirectes sur les transactions commerciales, les foires médiévales sont favorisées par les seigneurs féodaux et par les rois, qui accordent des privilèges à leurs participants (garantie contre le droit d'aubaine ou les saisies pour dettes, autorisation du prêt à intérêt). Elles sont aussi des Bourses de valeur acceptant lettres de change et paiements à terme, dont il faut garantir la sécurité des affaires.

 

Les foires médiévales se développent dans les villes situées le long des grands courants commerciaux, au carrefour des routes menant de l'Italie aux Pays-Bas, et des villes de la Hanse à l'Île-de-France.

 

 

 

 

État (attributif)

Action, résultat d'une action

Régulier (1 ou 2)

Irrégulier

(grpe 3)

Constr. attributive (vb d'état)

Transitif direct (COD)

Transitif indirect (COI)

Intransitif (CO)

Voix active

Voix passive

Voix pronominale

existent

 

 

 

 

 

 

 

ont été

 

 

 

 

 

 

 

correspond

 

 

 

 

 

 

 

deviennent

 

 

 

 

 

 

 

permettant

 

 

 

 

 

 

 

lever

 

 

 

 

 

 

 

sont favorisées

 

 

 

 

 

 

 

accordent

 

 

 

 

 

 

 

se développe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance 4 – Les principes de l’accord sujet-verbe (1 à 3 p. 251)

 

 

 

  1. Correction en classe des exercices.

  2. Leçon :

  3. Vérification des comptes lelivrescolaire.

 

 

 

 

 

 

 

Séance 5 – Contrôle de connaissances

 

 

 

A. Cours

 

 

 

1. Quelles sont les trois familles de fonctions grammaticales en français ? /3 : verbales / nominales / compléments de phrase

 

2. Deux natures grammaticales peuvent-elles remplir une même fonction ? /2 : oui

 

3. Quel mot est le plus important dans une phrase ? /1 : Le verbe

 

 

 

B. Analyse de verbes

 

 

 

Lis le texte qui suit ; analyse les verbes du tableau ci-dessous.

 

Figure emblématique du XVIIIème siècle, Voltaire a soixante-quatre ans lorsqu’il écrit Candide en 1758. Il est déjà connu dans toute l’Europe depuis près d’un demi-siècle -c’est en 1718, avec sa tragédie Œdipe, qu’il a rencontré son premier succès-, et admiré aussi bien pour son esprit corrosif que pour son militantisme actif. Mais il traverse alors une période sombre de son existence : il est marqué par l’actualité tragique (un séisme vient de se produire à Lisbonne, en 1755 ; la guerre de Sept Ans fait rage) et, comme tous les philosophes, il est menacé par les dévots, qui s’acharnent contre l’Encyclopédie. En outre, Voltaire est encore très attristé par la mort de son ancienne maîtresse, Émilie du Châtelet, qui a perdu la vie en 1749.

 

 

 

 

État (attributif)

Action, résultat d'une action

Pensée

Grpe régulier (1 ou 2)

Irrégulier

(grpe 3)

Constr. attributive (vb d'état)

Transitif direct (COD)

Transitif indirect (COI)

Intransitif

Voix active

Voix passive

Voix prono-minale

a

 

 

 

 

 

 

 

 

écrit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a rencontré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a perdu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

traverse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

est attristé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

se produire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

fait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

s'acharnent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séances 6 & 7- L'article

 

 

 

Leçon de la grammaire en ligne (leçon n°1).

 

Exercices des pages 235-237.

 

 

 

Séance 8 – Fiche sur les classes grammaticales (créée par les 5A de 2018, modifiée par les 6B en 2019)

 

Comment reconnaître... 

 

 

 

*un verbe ?

 

-c'est lui qui concentre l'action principale Tous les ans, ils se revoyaient.

 

-le retirer ôte tout sens à la phrase *Le chaton [boit] du lait.

 

 

 

*un nom commun ?

 

-on peut mettre un article devant (La) pierre qui roule n'amasse pas (la) mousse.

 

 

 

*un groupe nominal ?

 

- il faut au minimum un déterminant et un nom Le livre que tu as acheté est ici.

 

 

 

*un groupe prépositionnel ?

 

- il commence par une préposition (« à », « dans », « par », …) Elle a agi ainsi pour son père / pour lui / pour rire.

 

 

 

*un déterminant ?

 

- il précède toujours un nom Le livre de la jungle est un beau livre.

 

 

 

*un pronom ?

 

- il représente une réalité pouvant être exprimée par un nom J'ai vu tes chaussures / Je les ai vues / J'ai vu celles-ci / J'ai vu les tiennes / J'ai vu les deux./ Qu'y a-t-il ?

 

 

 

*un adjectif ?

 

-on peut mettre devant « il est » ou « très », sauf pour les adj. modalisateurs ou relationnels La route, longue et sinueuse, me fatiguait. / *C'est un très véritable idiot. / *L'Assemblée est Nationale.

 

 

 

*un adverbe ?

 

-mot invariable qui modifie soit verbe, soit un adjectif, soit un adverbe. Il est vraiment idiot. Malheureusement, je ne pourrai pas venir.

 

On peut le supprimer sans détruire le sens, sauf dans le cas...

 

*du mot-phrase Certainement.

 

*de l'adverbe de liaison Il est volontaire ; il a cependant échoué.

 

 

 

*une conjonction de coordination ?

 

- « Mais ou et donc or ni car » permettent de relier des éléments de même nature pour souligner un rapport logique J'aime l'araignée et l'ortie. / Elle n'a ni mangé ni bu.

 

 

 

*une conjonction de subordination ?

 

-« Que » et la centaine de conjonctions de subordination introduisent un rapport de dépendance entre une proposition principale (PP) et une proposition subordonnée (PS) Je pense que tu le sais. *Que tu le sais.

 

La PP contient l'essentiel du sens : elle pourrait être la phrase à elle seule.

 

 

 

*l'absence de mot / de terminaison ?

 

-Il existe des lettres qui ne notent aucun mot, ou aucune terminaison : le -t- euphonique dans « parle-t-il » ou ; le -s- euphonique dans « vas-y » ou « profites-en ». Remarque : on ne dit pas « *donne mois-en », mais « donne-m’en »).