Période 3 - Présenter une autre pièce du répertoire français


Découvrons dans Le Cid du répertoire cornélien, à l'origine un mythe espagnol...

Étude de la langue

Lecture

Expression écrite

-le vocabulaire cornélien : constitution d'un glossaire

-notion d'étymolologie, «théâtre» ; «comédie» ; «tragédie »

-définition et composantes de la situation d'énonciation (qui parle à qui, quand et où ?)

-distinction des spécificités du dialogue théâtral : ponctuation, marqueurs spatio-temporels et personnels, instance narratrice.

-l'expression de l'ordre (formes de l'impératif et du subjonctif)

-fonctions des quatre modes personnels

-vocabulaire : polysémie du nom « fonction » (dans les langues, en mathématiques, dans le langage du quotidien) ; vocabulaire abstrait des sentiments

-lecture intégrale de l'oeuvre

-lecture de deux dossiers extraits de la revue Virgule, consacrés à Corneille et Racine

-étude des fonctions du dialogue théâtral par le biais d'extraits de dialogues de récit, puis de pièces : L' Avare (acte de parole), L'École des femmes (récits imbriqués, jeux de scène), Cyrano de Bergerac (le quiproquo).



-textes documentaires sur les théâtres antiques d'Arles, d'Épidaure et d'Orange ; sur les différences entre théâtre romain et théâtre grec ; schémas du théâtre romain et du théâtre grec (lelivrescolaire.fr)

-fin de période : lecture cursive d'une autre pièce de théâtre (voir programme de lecture)



-rédaction de paragraphes explicatifs présentant les différences entre théâtres antiques, médiévaux et contemporains (Qui se rend dans les théâtres à chacune de ces époques ?)

-rédaction d'une saynète : récits imbriqués, mise en forme du dialogue, vaine démarche de persuasion et sur un quiproquo

-exercice de résumé par le dialogue théâtral : réduction de l'acte I du Cid par l'écriture collaborative de dialogues en langage courant

-recherche sur la polysémie de certains noms abstraits (constitution d'un glossaire cornélien)

Expression orale

Culture littéraire

Culture humaniste, HDA

-récitations orales (répliques lues en classe)

-jeu de certaines scènes lues en classe ou choisies par les élèves (facultatif et valorisé, si élèves motivés)



-distinction entre tragédie, comédie ; appréhender les notions complexes de comédie « sérieuse » et de tragi-comédie

-les types comiques de l'Antiquité au XVIIe s. : entre tradition et changement

-vie de Corneille + l'opposition Corneille-Racine au XVIIe s. et les aspects politiques qu'elle recouvrent

-le dialogue théâtral comme auxiliaire du récit, terrain délibératif ou comme acte de parole

-distinction entre tragédie, comédie ; appréhender les notions complexes de comédie « sérieuse » et de tragi-comédie.

-le dialogue théâtral comme auxiliaire du récit, terrain délibératif ou comme acte de parole.

-l'évolution du lieu théâtral de l'Antiquité à nos jours.

-Jésuites et jansénistes : la prise de position de Racine.

 

Lecture d'une autre pièce du répertoire classique

 

Tu présenteras la pièce choisie dans un exposé oral n'excédant pas cinq minutes. Tu devras produire :

*l'époque à laquelle vivait le dramaturge ; les conditions d'écriture et de publication de la pièce (son âge, sa situation familiale, financière, artistique ; quand le texte a-t-il été publié pour la première fois ?).

*au moins un événement important qui se produisit à l’époque de la première représentation (la même année).

*la date et le lieu de la première représentation ; quelques informations sur le nombre de représentations, l'accueil du public, l'identité des comédiens, etc.

*un bref portrait d'un personnage (caractère, physique, motivations).

*un résumé de l’ensemble des actes, qui explique l’évolution de l’intrigue. Introduis au moins cinq citations illustrant un grand moment de l'intrigue.

*un avis personnel sur la pièce (dis comment tu perçois les personnages, l’exposition, le dénouement, les types de comique, l’enchaînement des actions, etc.).


Condenser la pièce pour mieux comprendre

 

Condense les dialogues des scènes II, 3 à II, 6. Tu peux t'aider du livre (bien sûr) et des parties résumées (manuel et édition Bibliocollège).

Acte I

I, 1

Elvire : -J'ai parlé à votre père : entre don Rodrigue et don Sanche, il choisit pour vous don Rodrigue. Il va en discuter avec le père de Rodrigue au sortir du palais.

Chimène : -J'ai un peu peur que ce mariage ne se réalise pas...



I, 2

L'infante : -Je suis impatiente de les voir mariés ! En effet, je souffre.

Léonor : - Pourquoi ?

L'Infante : -J'aime Rodrigue ; pourtant il est d'un rang inférieur.

Léonor : -Que votre vertu soit récompensée !



I, 3

Le comte : -Vous avez été choisi gouverneur : le roi peut se tromper parfois !

Don Diègue : -C'est mérité ; mais parlons plutôt du mariage des enfants...

Le comte : -Rodrigue peut prétendre à un meilleur parti, à présent que tu es le (trop vieux) gouverneur du Prince ! (il le gifle)

Don Diègue : -Cette gifle est un déshonneur !



I, 4

Don Diègue : -J'ai été humilié et je ne peux plus me défendre. C'est à un autre de sauver l'honneur de la famille.

 

I, 5

Don Diègue : -Viens mon fils, viens mon sang,viens réparer ma honte ; viens me venger.

Don Rodrigue : -De quoi?

Don Diègue : -Le père de Chimène m'a offensé verbalement et physiquement.



I, 6

Don Rodrigue : -Qui des deux choisir, ma maîtresse ou mon père ? Dois-je venger mon honneur ou perdre ma Chimène ? Si l'offenseur est père de Chimène, mon père est l'offensé. 



Acte II

II, 1

Don Arias : -Excusez-vous auprès du roi et reconnaissez Don Diègue comme gouverneur du prince.

Le comte : -Jamais!

 

II, 2

Don Rodrigue : -Acceptez ce duel : il me faut venger l'honneur de la famille.

Le comte : -Je ne devrais pas me mesurer à toi ; tu n'es pas à ma hauteur. Mais, puisque tu insistes...

 




Contrôle de lecture (actes II et III)

 

 

ACTE II

II, 1. Quel personnage essaie de convaincre le comte de se faire pardonner ?

II, 2. Quelle raison le comte invoque-t-il pour ne pas avoir à affronter Rodrigue ?

II, 3. Quelle est la nature de la relation entre Chimène et l'Infante ?

Quelle solution l'Infante propose-t-elle à Chimène ?

II, 4. Quel événement rend impossible cette solution ?

II, 5. Pourquoi l'Infante reprend-elle espoir ?

Quels succès l'Infante imagine-t-elle pour Rodrigue ?

II, 6. Pourquoi le roi ordonne-t-il de renforcer la défense du port ?

II, 7. Qu'annonce Don Alonse à Don Fernand ?

II, 8. Pour satisfaire le désir de vengeance de Chimène, Don Diègue propose une solution au roi. Laquelle ?


ACTE III

 

 

III, 1. Où la scène se déroule-t-elle ?

Pourquoi Rodrigue est-il en cet endroit ?

III, 2. Don Sanche critique la justice que le roi a promise à Chimène ; que reproche Don Sanche à cette manière de rendre la justice ?

III, 3. Quelle est l'intention de Chimène à la fin de la scène ?

Comment justifie-t-elle ce choix ?

III, 4. Cite deux vers qui prouvent que Rodrigue ne regrette pas d'avoir tué le comte.

A partir de quel vers Chimène révèle-t-elle son impuissance à se venger ?

III, 5. Que craint Don Diègue ?


Expression écrite n°4

Quelle fonction avaient les pièces de théâtre au XVIIe, puis au XVIIIe siècle, époque de Beaumarchais ?  Qui, à ces époques,  va au théâtre, le peuple seul, ou quelques privilégiés fortunés ?

 

1° Sites à consulter pour une prise de notes efficace :


Le théâtre à l'âge classique (Le livre scolaire)


Le théâtre au XVIIe siècle

 

Le théâtre au XVIIe s. (2)

 

Le théâtre au XVIIIe s. (3)

Le théâtre de foire

 

Le théâtre de foire (2)

 

Corneille et les représentations du Cid

 

 

XVIIe siècle

 

http://www.atea.info/spip/Les-conditions-de-representation.html

 

http://17emesiecle.free.fr/Theatre.php

 

http://junior.universalis-edu.com/encyclopedie/theatre-lieu/

 

http://junior.universalis-edu.com/encyclopedie/comedie-francaise/

 

 

 

XVIIIe siècle

 

https://www.cairn.info/revue-d-histoire-moderne-et-contemporaine-2002-3-page-89.htm

 

https://geudensherman.wordpress.com/2015/08/30/le-theatre-francais-aux-17e-et-18e-siecles

 

http://www.theatrons.com/theatre-xviii.php

 

https://www.herodote.net/Le_theatre_du_XVIIe_siecle_a_nos_jours-synthese-1724.ph

 

 

 

 

2° Un lexique de la fonction et de l'utilité :

 

répondre au besoin de - (se) servir à / de - faire office de - fonction - rôle -

utilité - utile - utiliser - instrument - instrumentaliser -favoriser - valoriser -mettre en valeur - souligner - contribuer à - être dévolu, consacré(e) à - voir dans qq chose le moyen de

 

3° Liens logiques exprimant l'addition et la cause

 

on sait que - puis - de plus - en outre- tout d'abord - ensuite - en premier lieu - après avoir...

 

 

car - parce que - c'est pour cela que - donc - étant donné que - en sachant que - par conséquent - alors - si bien que - de telle façon que - du fait de - vu que - c'est pourquoi - de ce fait -comme - en conséquence - par (la) suite de

 

 

4° Établir un plan (3 paragraphes de max. 10 lignes) :

 

§1  : Un spectacle populaire, divertissant et instructif

 

§2 : Les fonctions politique et économique des pièces

 

§3 : Le rôle social du théâtre (voir et être vu)

 


Un glossaire cornélien

*amant: amoureux, fiancé, prétendant ("quelle inégalité / Entre ces deux amantsme penche d'un côté ?" ; I, 1)

*amitié : amour, affection ( "Au nom d'un père mort, ou de notre amitié"; III, 4 )

*balancer : hésiter entre deux voies ( "sa pensée/ Entre vos deux amants n'est pas fort balancée.";I,1 )

*bras : actions accomplies, exploits ("Mais, Madame, voyez où vous portez son bras " ; II, 5)

*brigue : querelle, rivalité amoureuse ("la secrète brigue / Que font auprès de toi don Sanche et don Rodrigue" ; I, 1)

*coeur: courage("Rodrigue, as-tu du coeur ?" ; I, 5)

*courroux : colère ("Je reconnais mon sang à ce noble courroux " ; I, 5)

*dégénérer : trahir l'honneur de sa famille ("le fils dégénère / Qui survit un moment à son père" ; II, 2)

*décevoir, flatter, séduire : tromper ("Votre espoir vous séduit" ; II, 5)

*embrasser : toucher, entourer de ses bras ("Je pense l'embrasser, et n'embrassequ'une ombre" ;III,5)

*ennui: douleur, souffrance ("quel comble à mon ennui !" ; II, 3)

*fer : épée/ liens, entraves ("C'est briser tous mes ferset finir mes tourments.";I,2 );("Grenade et l'Aragon tremblent quand ce ferbrille.";I,3 )

*feux, flamme : amour ,passion amoureuse ("Il vous commandera de répondre à sa flamme" ; I, 1)

*généreux : bien né, noble, d'où animé de sentiments élevés ("Maudite ambition, détestable manie, / Dont les plus généreuxsouffrent la tyrannie !" ; II, 3)

*haut, hauteur : orgueilleux, orgueil ("mon sang un peu trop chaud / S'est trop ému d'un mot, et l'a porté trop haut" ; II, 1)

*hymen, hyménée, noeud : mariage ("Cet hyménéeà trois également importe" ; I, 2)

*laurier, palme: symboles de la gloire militaire ( "qu'ils y prennent naissance au millieu des lauriers " ; I , 1 )

*magnanime : héroïque ("Qu'ils n'ont point affaibli cette ardeur magnanime" ; II , 2 )
objet : personne aimée ( "Non, non, ce cher objet à qui j'ai pu déplaire" ; III , 1 )

*perdre (quelqu'un):offenser , déshonorer( "Va,tu me perds d'honneur" ; V, 1)

*querelle : cause qu'on défent ( "Misérable vengeur d'une juste querelle" ; I, 6 )

*raison: vengeance ( " Mourir sans tirer ma raison " ; I, 6 )

*soufflet :une gifle ( "Il lui donne un souflet" ; I , 3)

*tête : le créateur (................................................................... ; II, 8)

*vain : fier, vaniteux ("Ton épée est à moi, mais tu serais trop vain" ; I, 3 )
*
vertu:courage("Ecoute quels assauts brave encor mavertu" ; I , 2)


La fiche de lecture « Récit et Histoire »

 

*Mettre en valeur le titre de l'oeuvre, avant le développement, ainsi que le nom de l'auteur.

*Titres : à souligner ou à mettre en italique.

*Faire apparaître les titres des rubriques de votre dossier (ici en rouge).

 

1. Présenter l'auteur en 10 lignes et à la première personne du singulier

 

-Informations obligatoires : date de naissance, nom et prénom.

 

-Éliminer le superflu : description physique, liste de toutes les oeuvres publiées, etc.

 

-Contraintes liées à la 1ère pers. : terminaisons des PP (née, considéré) et des verbes conjugués au présent (je suis, je m'appelle) ou au passé simple (je naquis, je publiai) .

 

-Ponctuation : parenthèses pour citer un exemple d'oeuvre, virgules pour énumérer, point-virgule pour rapprocher des propositions dans une phrase relativement longue.

 

-Les alinéas qui marquent le début des paragraphes (deux au maximum : a) les années de formation ; b) la carrière littéraire.

 

-Mettre l'accent sur les moments importants de sa vie, ses idées politiques, sa conception de l'histoire.

 

 

2.L'époque et les conditions de vie de l'auteur (10 lignes max.), à la 3ème pers. du sg.

 

-Temps : soit présent, soit passé simple (imparfait pour les événements présentés dans leur durée).

 

-Utiliser de nombreux C.C de temps, des expressions comme « quant à », « au sujet de », « en ce qui concerne » , des liens logiques d'addition (voir votre tableau).

 

-Établir un lien entre l'époque de l'auteur et celle à laquelle il a choisi de s'intéresser (par ex., le père de tel auteur ayant vécu tel conflit).

 

-Repérage du centre d'intérêt historique : possible en comparant les différentes oeuvres publiées.

 

-Deux § : a) les faits politiques ; b) les progrès techniques

 

 

3. L'époque des événements racontés (10 l. max.), à la 3ème pers. du sg.

 

-Importance d'être précis ; pour un sujet sur la déportation, se poser ces questions : Quelle année ? Quel camp ? Quels dirigeants ? Histoire basée sur des faits réels ?

 

-L'auteur décrit-il fidèlement et de manière détaillée la réalité historique ? Ou bien procède-t-il par allusions ? Met-il l'accent sur sa propre expérience ? Atténue-t-il ou exagère-t-il cette réalité historique et pourquoi ? Dans tous les cas donnez des exemples tirés du livre pour illustrer votre analyse.

 

-S'intéresser aussi aux conditions de vie de l'époque, selon la catégorie sociale envisagée.

 

-D'une manière gale, faire le lien entre des éléments du récit et les données historiques.

 

-Temps recommandés : imparfait de description, présent de l'indicatif.

 

 

4. Présentation de l'oeuvre (10 l. max.)

 

-Auteur, titre de l'œuvre, type d'œuvre, date de publication, autres détails.

 

 

5. La narration (10 l. max.)

 

-Quels sont l'époque et le contexte historique de l'histoire racontée (ce ne sont pas nécessairement ceux de la publication de l'œuvre) ?

 

-Qui est le narrateur ?

 

-Nommer et présenter les grandes caractéristiques des personnages principaux.

 

-Quelles sont leurs idées politiques s'ils en ont ? Peut-on identifier l'auteur à l'un des personnages ou au narrateur ?

 

 

6 . Portrait d'un personnage au choix (10 l. max), à la 3ème pers. du sg.

 

-Deux § : a) origines + portrait physique ; b) portrait moral, caractère .

 

-Utiliser le présent de description, ne pas raconter d'événement.

 

-Contraintes lexicales : ne pas utiliser trop souvent « être » et « avoir » .Utiliser plutôt des expressions comme « se montrer », « s'avérer », etc. (voir fiche du manuel).

 

-Être précis en utilisant des adjectifs et des adverbes appréciatifs (« courageusement », « honnête ») et des noms abstraits (« paresse », « abnégation », etc.).

 

 

7. Résumé de l'histoire racontée (20 lignes max.) au présent de l'indicatif

 

-Être concis et clair ; faire comme si vous vous adressiez à qui ne connaît pas l'œuvre. Intégrer cinq citations pertinentes.