2- Le mariage de Figaro : rire ou se jouer de l'inégalité


 

Période 2 – Le mariage de Figaro : rire ou se jouer de l'inégalité

 

 

 

Cycle 4 – Enjeu littéraire ou de formation personnelle :

 

Vivre en société, participer à la société

 

Individu et société : confrontations de valeurs ?

 

 

 

Extrait du programme officiel du Cycle 4 (lecture / classe de quatrième)

 

 

 

Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages ; comprendre que la structure et le dynamisme de l’action dramatique, ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu’ils mettent en jeu ; s’interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu. On étudie une tragédie ou une tragicomédie du XVIIe siècle (lecture intégrale), ou une comédie du XVIIIe siècle (lecture intégrale).

 

 

 

 

 

 

 

Comprendre et s’exprimer à l’oral

 

Comprendre et interpréter des messages et des discours oraux complexes. S’exprimer de façon maitrisée en s’adressant à un auditoire. Participer de façon constructive à des échanges oraux. Exploiter les ressources expressives et créatives de la parole. Domaines du socle : 1, 2, 3

 

 

 

Lire

 

Lire des images, des documents composites (y compris numériques) et des textes non littéraires. Lire des œuvres littéraires, fréquenter des œuvres d’art. Élaborer une interprétation de textes littéraires. Domaines du socle : 1, 5

 

 

 

Écrire

 

Utiliser l’écrit pour penser et pour apprendre. Adopter des stratégies et des procédures d’écriture efficaces. Exploiter des lectures pour enrichir son écrit. Domaine du socle : 1

 

 

 

Comprendre le fonctionnement de la langue

 

Connaître les aspects fondamentaux du fonctionnement syntaxique. Connaître les différences entre l’oral et l’écrit. Maîtriser la forme des mots en lien avec la syntaxe. Maîtriser le fonctionnement du verbe et son orthographe. Maîtriser la structure, le sens et l’orthographe des mots. Construire les notions permettant l’analyse et la production des textes et des discours. Utiliser des repères étymologiques et d’histoire de la langue. Domaines du socle : 1, 2

 

 

 

Acquérir des éléments de culture littéraire et artistique

 

Mobiliser des références culturelles pour interpréter les textes et les productions artistiques et littéraires et pour enrichir son expression personnelle. Établir des liens entre des productions littéraires et artistiques issues de cultures et d’époques diverses. Domaines du socle : 1, 5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Séance 1 - Lecture des premières scènes (I, 1 à I, 4)

 

 

 

1. Schéma des personnages établi à partir des informations repérables dans les répliques et le paratexte.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Schéma de la situation d'énonciation, afin de mieux cerner les enjeux de l'intrigue.

 

 

 

Schéma 2 - La situation d'énonciation Marceline-Bartholo (I, 4)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La situation d'énonciation est l'ensemble des éléments qui permettent au lecteur ou à l'auditeur de comprendre les conditions dans lesquelles un énoncé est produit. Au théâtre : quels énoncés sont susceptibles de nous apporter des informations ?

 

-la liste des personnages -la préface de l'auteur

 

-les didascalies -les répliques (échanges des personnages)

 

Séance EPI n°1 – Une pièce qui dénonce les injustices envers les femmes

 

 

 

0pages 16 à 20 du dossier du Mariage de Figaro,

 

0quelques scènes de la pièce, indiquées pour la plupart.

 

 

 

a. La femme soumise au bon vouloir d'un seigneur.

 

 

 

1° Qui Almaviva cherche-t-il à courtiser ?

 

Le comte Almaviva cherche à courtiser Suzanne, la future mariée.

 

2° Dans quelle mesure peux-tu dire que cette relation amoureuse n'est pas équilibrée ?

 

Cette relation n'est pas équilibrée car d'une part Suzanne est une domestique, tandis que le comte est son employeur, d'autre part l'un est marié tandis que l'autre est sur le point de l’être.

 

3° Quel droit moyenâgeux Almaviva entend-il réintroduire ?

 

Almaviva entend restaurer un droit de cuissage, celui « du seigneur ».

 

4° Comment Suzanne présente-t-elle ce droit dans les scènes I, 1 et I, 8 ? Reformule ses idées sans recopier les répliques.

 

Suzanne présente ce droit avec mépris et horreur.

 

5° Qu'est-ce qu'une dot ? À quoi le versement de la dot pour le mariage de Figaro est-il conditionné ? Qu'en penses-tu ?

 

Une dot est une somme d'argent offerte en vue d'un mariage ; pour celui de Figaro le versement dépend du droit du seigneur. Ce droit n'est pas bienveillant et réduit les femmes au rang d'objets.

 

b. Une exception (d'égalité!) qui confirme la règle de l'Ancien Régime

 

 

 

6° Quelle femme a le dessus sur Figaro, avant que celui-ci se marie ? Pourquoi ?

 

La femme qui a le dessus sur Figaro est Marceline, qui se réjouit d'un probable mariage avec Figaro, dans la scène I, 4.

 

c. Les revanches des femmes

 

 

 

7° Quel personnage revient sur scène, qui cherchait à tenir enfermée Rosine (la comtesse) dans la première pièce, Le barbier de Séville ? Relis la scène I, 4.

 

Le médecin Bartholo revient sur scène;ce misogyne promet à Marceline de l'aider.

 

8° Aux scènes I, 4-5, nous constatons que Marceline se fait la complice des hommes puissants qui cherchent à abuser des femmes. Quel est son projet ? Avec Bartholo, elle veut se faire rembourser par Figaro et espère que Suzanne, honteuse, « refuse » le comte, qui, vexé, rendra un jugement favorable au mariage Marceline- Figaro.

 

 

 

9° Quelle épouse délaissée va être encouragée par Suzanne à se venger ? Quel piège vont-elles imaginer ?

 

La comtesse va pouvoir imaginer une vengeance : d'abord

 

, puis.

 

 

 

 

 

 

 

Séance EPI n°2 – Les scènes qui mettent en avant le respect dû aux femmes

 

 

 

0Visionnage du Mariage de Figaro, de I, 7 à II, 20. Voir lien sur lelatiniste.net > Français > 4e > Période 2.

 

 

 

00Pour illustrer le « féminisme avant la lettre » de Beaumarchais, j'ai choisi les cinq scènes suivantes :

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

 

 

000Je justifie mes cinq choix en une phrase comportant une proposition subordonnée circonstancielle de cause (voir manuel p. 272).

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

0000Je cite, pour chacune des scènes, une phrase énoncée par le personnage qui défend le point de vue des femmes :

 

-

 

-

 

-

 

-

 

-

 

00000Pour finir, je rédige une phrase de synthèse comportant une proposition subordonnée circonstancielle de but ou d'hypothèse (voir p. 272). Cette phrase doit répondre aux questions : « Pour quelle raison / dans quel but Beaumarchais prend-il la défense des femmes dans les scènes que tu as choisies ? »

 

 

 

 

 

Adresse à l’Assemblée nationale, Par la presque totalité des Officiers de l’Académie Royale de Peinture & de sculpture, auxquels se sont joints plusieurs Académiciens (texte de 1790).

 

Article XVIII du Titre III.

 

Quant à l’admission des femmes à l’Académie, nous avons suivi les conseils de la sagesse, & les données de l’expérience. Le Roi en a précédemment fixé le nombre à quatre, & ce nombre semble suffisant. En effet, les soins de la maternité, & mille causes secondes, empêchent les femmes de porter leurs talens jusqu’à la hauteur de l’Académie, & il est rare qu’il y ait quatre femmes célèbres dans un siècle. Elles ne sont proprement qu’associées au Corps Académique : elles ne prêtent point serment d’observer les Statuts ; on n’exige point d’elles de morceaux de réception ; quand elles en donnent, on les reçoit avec reconnoissance. Tel est l’énoncé de leur réception. Elles n’ont que rarement pris séance, c’est plutôt par condescendance que par droit, qu’elles ont siégé à l’Académie ; & d’ailleurs les décences de leur sexe, & l’embarras de se trouver seules au milieu d’un grand nombre d’hommes, les ont presque toujours éloignées de nos assemblées. Ce mêlange, en outre, nous paroît inconstitutionnel dans un Etat comme le nôtre, où les femmes n’ont point de part à l’Administration. D’un autre côté, cette association a des inconvéniens aisés à prévoir. On connoît sur les hommes le pouvoir de la beauté accompagnée des talens. Sapho, qui n’avoit que des talens, siégeoit, dit-on, parmi les Sages de la Grèce, & Sapho y cabaloit. On sait combien les femmes pèsent dans la balance pour les jugemens, & que les Juges les plus intègres courent les risques d’être séduits par elles. Les siècles de l’antiquité, comme le nôtre, fournissent mille exemples de séduction de ce genre. Pausanias dit en parlant de Corinne, qui avoit plusieurs fois, aux Jeux Olympiques, remporté le prix de l’Ode sur Pindare ; [«] quand je lis les Ouvrages de Corinne, je ne sais comment elle a pu une seule fois triompher de Pindare ; mais quand j’admire sa beauté dans son portrait, je ne sais pas comment elle n’en a pas triomphé toujours [»].

 

Séance 4 - Contrôle de lecture (acte I)

 

 

 

I, 1- Qu'apprend Suzanne à son futur mari à propos du comte (deux réponses attendues) ?

 

I, 2/3- Dans son monologue, que reproche Figaro à Bazile ?

 

Pourquoi Figaro attend-il avec impatience l' « argent et les présents » du comte ?

 

I, 4- Pourquoi Bartholo est-il heureux d'apprendre que le comte n'est pas fidèle ?

 

Qu'espère Marceline, à propos de Suzanne ?

 

I, 5/6- Comment pourrais-tu qualifier la relation entre Marceline et Suzanne ?

 

I, 7- Qu'a décidé le comte, en ce qui concerne Chérubin, son premier page ?

 

I, 8- Qui sont les deux personnages cachés ?

 

I, 9- Qui est Fanchette, par rapport à Suzanne ?

 

Qui est découvert par le comte, lorsqu'il fait le récit de sa visite chez Antonio et Fanchette ?

 

I, 10- Qu'obtient Figaro pour Suzanne et lui ?

 

Qu'obtiennent Suzanne et la comtesse pour Chérubin ?

 

I, 11- Quel conseil Figaro donne-t-il à Chérubin ?

 

 

 

Séance 5 – Correction du contrôle de lecture et de l'activité EPI n°2 ; préparation de dictée

 

 

 

a)

 

I, 1- Qu'apprend Suzanne à son futur mari à propos du comte (deux réponses attendues) ?

 

Suzanne apprend à Figaro que le comte Almaviva entend la séduire et que Bazile est son complice.

 

I, 2/3- Dans son monologue, que reproche Figaro à Bazile ?

 

Figaro reproche à Bazile d'être un traître.

 

Pourquoi Figaro attend-il avec impatience l' « argent et les présents » du comte ?

 

Figaro attend avec impatience la dot car il doit de l'argent à Marceline.

 

I, 4- Pourquoi Bartholo est-il heureux d'apprendre que le comte n'est pas fidèle ?

 

Bartholo se réjouit des infidélités du comte parce que jadis il était le fiancé de Rosine.

 

Qu'espère Marceline, à propos de Suzanne ?

 

Marceline espère que Suzanne finisse par rejeter le comte et qu'ainsi son mariage soit annulé.

 

I, 5/6- Comment pourrais-tu qualifier la relation entre Marceline et Suzanne ?

 

Suzanne et Marceline sont rivales.

 

I, 7- Qu'a décidé le comte, en ce qui concerne Chérubin, son premier page ?

 

Almaviva bannit Chérubin du château.

 

I, 8- Qui sont les deux personnages cachés ?

 

Chérubin et Almaviva sont cachés (sur et derrière le fauteuil).

 

I, 9- Qui est Fanchette, par rapport à Suzanne ?

 

Suzanne et Fanchette sont cousines.

 

Qui est découvert par le comte, lorsqu'il fait le récit de sa visite chez Antonio et Fanchette ?

 

Chérubin est le personnage par deux fois découvert par le comte !

 

I, 10- Qu'obtient Figaro pour Suzanne et lui ?

 

Le comte renonce devant les futurs époux à son droit seigneurial.

 

Qu'obtiennent Suzanne et la comtesse pour Chérubin ?

 

Chérubin pourra servir la légion du comte, au lieu d'être exilé.

 

I, 11- Quel conseil Figaro donne-t-il à Chérubin ?

 

Figaro propose à Chérubin de feindre de partir du château.

 

 

 

b) Résumé des scènes 1-10 de l'acte II

 

 

 

 

 

Changement de lieu : les spectateurs découvrent les appartements de la comtesse. Pendant que le comte part chasser, Suzanne rappelle l'affection qu'a Chérubin pour sa maîtresse, et Figaro expose son plan aux deux femmes. Il s'agira de faire courir la rumeur d'une liaison entre la comtesse et un individu. Suzanne, quant à elle, devra accepter le rendez-vous fixé par le comte ; mais ce sera Chérubin déguisé en Suzanne ! Chérubin survient, chante sa romance à la comtesse, essaie quelques vêtements de femme, mais sa tendre conversation avec sa marraine tourne court, lorsque le comte, alerté et jaloux, frappe à la porte.

 

 

 

comtesse

Du latin comitis, compagnon

chasser

Quand on remplace le verbe par un verbe du 3 groupe =prendre

rappelle

On met deux ll pour faire le son è .Appeler vient de adpelare.Adp>APP

affection

Du latin ad-fectio le, préfixe ad s'assimile avec la première consonne.adf >aff-

a

Du verbe "avoir";le sujet est juste après le verbe

maîtresse

Du latin magister, le professeur, le maître d'école. g>^

plan

Du latin. Planum cf planifier // plantation

s'agira

Pronom personnel "se" suivi d'un verbe ("agir")

Quant à

Du latin quantum(combien) + pré. Ad > à

ce

Le "ce" est un pronom démonstratif = cela

sa

s'ecrit s-a car c'est un déterminant possessif = la sienne

à

À est une préposition vient du latin "ad" (le d laisse l'accent grave )

quelques

Déterminant indéfini ,il précède un nom ,s'accorde en genre et en nombre.

court

Du latin curtus (petit) > qui dure un petit moment

 

 

 

 

 

Séance 6 – Correction de l'activité EPI 2

 

 

 

J'ai choisi la scène 10 de l'acte I, parce que Figaro y soutient l'abolition du droit du seigneur qui relègue les femmes mariées au rang d'objet (« je désire être le premier à la célébrer à mes noces »).

 

 

 

Beaumarchais a l'audace d'introduire des personnages féminins intelligents, qui ne se contentent pas d'un supposé pouvoir de séduction pour arriver à leurs fins. Le dramaturge va plus loin et n'est pas tendre avec les hommes : le comte sous-entend que sa femme est volage, prétend l'aimer, alors que c'est lui l'infidèle !

 

 

 


 

Séance 7 – Acte II, 11-26 ; le verbe (correction des exercices)

 

Horizontal
3. : il a fait douter le comte.
4. : le comte le fait passer avant le mariage de Figaro !
6. : le papier n'en a pas.
7. : Chérubin s'y réfugie.
9. : il s'accuse d'avoir sauté par la fenêtre.
10. : le comte essaie de la faire sortir.
11. : synonyme de "faire des essayages".
14. : il doit aller chercher les magistrats.
15. : Chérubin est ainsi qualifié par le comte.
16. : le papier récupéré par Antonio, puis par le comte.

Vertical
1. : couvent où Rosine compte se retirer.
2. : à cause de lui, le comte peut découvrir que Chérubin a sauté par la fenêtre.
5. : la comtesse veut y aller, à la place de Chérubin.
7. : Chérubin l'a fait tomber.
8. : la comtesse la dénonce chez son mari.
12. : le comte le demande à sa femme.
13. : Chérubin n'a pas d'autre issue !

Séance 8 (AP) – Fin des exercices des fiches de grammaire 1 et 2 (le verbe ; les déterminants)

 

 

 

1. Dictée : auto-correction.

 

2. Selon les besoins des élèves : mise en forme de fiches personnelles ou fin des exercices. Compétences validées en cours.

 

 

 

 

 

 

 

Séance 9 – Correction du contrôle de lecture ; le rôle des différents déterminants

 

 

 

I. Correction du contrôle de lecture

 

 

 

II. Lecture des scènes III, 1-4.

 

 

 

a) Leçon sur les déterminants (p. 241).

 

b) La situation d'énonciation de ce début d'acte (sc. 1-4)

 

 

 

*Qui parle ? Le comte.

 

*À qui ? À Pédrille, puis à lui-même (donc au public).

 

*Où ? Une pièce du château (salle d'audience).

 

*Quelle relation ? Relation professionnelle et hiérarchique (ordres, secrets préservés)

 

*Quand ? Le jour du mariage (avant le procès, fin de journée)

 

*Dans quelle intention ? S'assurer de l'éloignement de Chérubin. Monologue : essayer de comprendre, exprimer ses sentiments sans retenue.

 

 

 

c) De la grammaire au sens :

 

Choisis cinq déterminants ; indique leur nature et précise leur fonction à l'intérieur de l'échange théâtral.

 

 

 

 

 

Déterminant + nom

Nature précise

Sa fonction dans l'échange

Le cheval

 

Article défini

Il y a qu'un seul cheval + élément connu.

Quel (temps)

Déterminant interrogatif

Demande une information sur la durée

Un homme

Article indéfini

Pour un nom non précisé: l'homme dont parle le comte est inconnu

Du potager

Art. Défini contracté (= de le)

Désigne un élément connu (il n' y en a qu'un)

 

Des libertés

Article indéfini

Sans précision sur le nombre exact (nom abstrait)

L'hôtel

Article défini élidé

Il n'y a qu'un seul hôtel > il est connu

Mille fois

Déterminant numéral cardinal

Indique une quantité (grande quantité)

cette friponne de Suzanne

Déterminant démonstratif

Sert à désigner une personne de manière péjorative

Son brevet

Déterminant possessif

Désigne le possesseur + un possesseur + un brevet

Si quelque insolent

Déterminant indéfini

Désigne toute personne ,quelle qu'elle soit (inconnue)

quelques insolents

Déterminant indéfini

Désigne un groupe de personnes (= plusieurs)

Quel motif ... ?

Dét. interrogatif

Interrogation partielle sur la nature d'un référent

 

 

 

Bien revoir les deux leçons de grammaire (p. 240-242) + lelatiniste > grammaire en ligne > QCM1-5.

 

 

 

 

 

 

 

Séance 10 – Contrôle de lecture,

 

(acte III, 4-16)

 

 

 

Horizontal

 

 

 

2. : Figaro n'y sera pas envoyé
3. : le seul mot d'anglais...
6. : Figaro n'en a pas pour sa défense
8. : la marque que porte Figaro
12. : Suzanne ne fréquente pas ce lieu privé
13. : avec l'accent grave, c'est l'adverbe de lieu !
14. : sa présence dans la phrase est douteuse
15. : Suzanne promet d'y rejoindre le comte
16. : Figaro la confond avec la politique
17. : handicap de l'officier de justice

Vertical

1. : Marceline s'en prend à eux dans une tirade
4. : Suzanne en manque dans la scène 10
5. : la "maman" de Figaro
7. : métier de Double-Main
9. : Figaro les cherche depuis des années
10. : Figaro ne veut pas l'apprendre
11. : "et" ou "ou"...



 

Séance 11 – La revanche des femmes (acte IV, scènes 3-5)

 


 

Présentation des scènes

 

On a appris à l’acte III que Figaro n’épousera pas Marceline car il est son fils. Mais le Comte a toujours des vues sur Suzanne, et la Comtesse, qui souffre des négligences de son mari, souhaite le ramener vers elle. Au début de l'acte IV, les événements sont complexes et bouleversent les rapports entre les personnages. La Comtesse et Suzanne, toutes deux inquiètes de leur union conjugale, témoignent cependant d’une certaine empathie (définition : capacité à se mettre à la place d'autrui, de ressentir ses émotions), ce qui modifie le rapport d’autorité et de soumission entre les jeunes femmes. La Comtesse relance le jeu en dictant à Suzanne, à l’insu de Figaro, un billet donnant rendez-vous au Comte. Une imprudence de Chérubin, arrivant déguisé en fille, en jeune paysanne parmi une troupe de villageoises, et bientôt reconnu, tourne à la confusion du seigneur dont les vues sur Fanchette sont révélées à tous.

 


 

Questions sur la scène IV, 3 (visionnage, puis lecture expressive par deux élèves)

 

1. Quels types de phrases expriment l’émotion des personnages ? Quelles émotions sont éprouvées par les deux femmes ?

 

La Comtesse ressent de l'enthousiasme, puis de la déception, enfin de la colère. Suzanne est inquiète, voire désespérée à l'idée de décevoir sa maîtresse. Les types de phrases exclamatif et interrogatif sont propres à exprimer les changements d'émotion.

 

2. Sur quel malentendu s’ouvre l’extrait ? Répondre en citant une phrase de la Comtesse et une didascalie. Qu’apprend-on sur les rapports entre la maîtresse et la suivante ?

 

Suzanne annonce à la Comtesse qu'elle n'ira pas au rendez-vous ("Elle veut sortir" ; "Vous me trompez"). Des liens d'amitié et de proximité unissent les deux femmes.

 

3. Par quel stratagème se scelle la complicité entre les deux femmes ? La hiérarchie est-elle respectée ou renversée ?

 

Le rendez-vous fixé au Comte scelle leur complicité, ainsi que le baiser de la Comtesse : le fait que Suzanne se ravise et accepte de nouveau le stratagème et l'attitude maternelle de la Comtesse montrent que la hiérarchie est préservée.

 

4. Étudie l’importance des accessoires dans cette scène :

 

 

la lettre

l'épingle

Le ruban

Qui veut s'en servir ?

 

Suzanne

La Comtesse

Suzanne

La Comtesse

La Comtesse

Fonction(s) de l'objet

 

- fixer un rendez-vous galant au Comte

-cachet

- objet de réponse

- maintient le ruban de la Comtesse

- rappel de l'amour de la Comtesse pour Chérubin

-prétendument pour Fanchette

 


 

5. Cherche la définition de l'adjectif qualificatif "dramaturgique" (explique le sens du mot par son étymologie) :

 

Relatif à l'art de composer des pièces de théâtre. Du grec drama (drama), qui veut dire "action".

 


 

6. En quoi cette scène est-elle décisive sur le plan dramaturgique ? Complète ces quatre arguments, puis reprends-les dans une phrase correctement rédigée (ajoute pour cela des connecteurs logiques).

 


Pour le jeudi 8 décembre (préparation d'une rédaction)

 

a. Un léger ……………. redéfinit le stratagème (refus de Suzanne inquiète) et relance le …………..

 

b. La mise en place du stratagème : un rendez-vous nocturne piégé (rôle importants des …………………. ), qui prépare le dénouement.

 

c. Complicité des deux femmes, affectueuse et intéressée, contre le …………….

 

d. Modification des rapports ……………….. entre les deux femmes.

 

 

 

 

 

 

Étude de l'oeuvre intégrale associée à l'EPI "L'égalité femmes-hommes".

 Cycle 4 – Enjeu littéraire ou de formation personnelle :

 

Vivre en société, participer à la société Individu et société : confrontations de valeurs ?

 

Extrait du programme officiel du Cycle 4 (lecture / classe de quatrième)

 

Découvrir, à travers des textes relevant des genres dramatique et romanesque, la confrontation des valeurs portées par les personnages ; comprendre que la structure et le dynamisme de l’action dramatique, ou romanesque, ont partie liée avec les conflits, et saisir quels sont les intérêts et les valeurs qu’ils mettent en jeu ; s’interroger sur les conciliations possibles ou non entre les systèmes de valeurs mis en jeu. On étudie une tragédie ou une tragicomédie du XVIIe siècle (lecture intégrale), ou une comédie du XVIIIe siècle (lecture intégrale).

 

Rire ou se jouer de l'inégalité

Lecture

Le mariage de Figaro, de Beaumarchais (1784). 27 avril 1784 : 1ère triomphale de la pièce.

 

Fil conducteur, thématique

Comment faire rire tout en dénonçant l'inégalité (homme / femme ; maître / domestique) ?

 

Source de l'illustration

Rosine et Figaro, aquarelle de 1830

edition-originale.com